Médecine générale à Marseille : parce que c'est critiqué

Une ville ensoleillée ternie par sa réputation

Marseille est la 14ème ville choisie sur 28, par les futurs internes de médecine générale, au classement 2013. Pourquoi cette ville côtière inspire si peu les médecins de demain ? Sylvie, interne en médecine générale à Marseille, nous répond.

Parce que… « Marseille a mauvaise réputation »

Parce que… « sur les forums, beaucoup d’internes disent que Marseille est une ville difficile à vivre, qu’il faudrait presque être polyglotte pour s’adapter, qu’il y a des rats et de la criminalité, etc. »

Parce que… « ça fait peur aux gens qui viennent de l’extérieur »

Parce que… « on dit que l’ambiance marseillaise est lourde. Qu’il faut être du coin pour y arriver. Les internes de Marseille vont d’ailleurs tout faire pour rester. Mais quand on vient d’ailleurs, il faut un petit temps d’adaptation »

Parce que… « l’organisation de l’hôpital est très marseillaise. Il faut connaître et se faire connaître. C’est très familial. Mais plus on s’éloigne de Marseille, moins cette ambiance se retrouve »

Parce que… « il y a un climat d’insécurité palpable »

EN BREF :
« Je suis venue à Marseille, car je voulais du soleil. Mais si j’avais pu choisir Montpelliers, je l’aurais fait. Maintenant que j’y suis, je suis satisfaite de la formation. »

Source: 

What's up doc - publié par AP

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

On ouvre les portes ?
Frédéric Dardel, Marie-Hélène Jeanneret et Marion Petipré, chercheurs à l'Université Paris Descartes – USPC

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.