L'UE va mettre fin à son régime d'autorisation des exportations de vaccins

L'Union européenne a annoncé vendredi mettre fin à partir de 2022 à son mécanisme d'autorisation des exportations de vaccins anti-Covid produits dans le bloc, tout en continuant à exercer une « surveillance ».

« A partir du 1er janvier 2022, les producteurs de vaccins n'auront plus à demander d'autorisation pour l'exportation de vaccins en dehors de l'UE », a déclaré une porte-parole de l'exécutif européen, Dana Spinant, lors d'un point de presse.

Ce mécanisme avait été mis en place fin janvier par Bruxelles pour sécuriser les approvisionnements de l'UE en vaccins, et expirait le 31 décembre.

Il avait été institué pour surveiller en particulier les livraisons du laboratoire AstraZeneca, que Bruxelles accusait de ne pas honorer ses commandes vers l'UE au profit d'autres pays.

« La transparence des exportations continuera d'être assurée grâce à un nouveau mécanisme de surveillance qui fournira à la Commission des informations en temps voulu sur les exportations de vaccins spécifiques à chaque entreprise », a ajouté la porte-parole de la Commission. Le nouveau dispositif est encore en train d'être finalisé.

« L'UE est le plus grand fournisseur mondial de vaccins Covid-19, avec plus de 1,3 milliard de doses exportées jusqu'à présent depuis décembre (2020) dans plus de 150 pays, dont environ 1 milliard dans le cadre du mécanisme d'autorisation des exportations », a poursuivi la porte-parole.

L'UE a ainsi exporté plus de la moitié des doses produites sur son sol.

Le mécanisme d'autorisation oblige, avant toute exportation de vaccins hors UE par un laboratoire, à obtenir le feu vert de l'Etat membre d'où sont expédiées les doses, à l'exception d'envois vers des pays vulnérables ou bénéficiant d'exemptions. Cette décision doit ensuite être confirmée par la Commission.

Il a conduit à un seul cas de blocage d'exportations, en mars. Rome avait interdit le départ vers l'Australie de 250.000 doses du vaccin d'AstraZeneca produites sur le sol européen, arguant notamment d'une « pénurie persistante » et des retards dans les livraisons vers l'UE de ce laboratoire.

Alors que l'Europe fait face à une nouvelle vague de contaminations, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé jeudi à intensifier la vaccination dans l'UE, déplorant qu'un quart des adultes ne soient toujours pas entièrement vaccinés.

« Nous avons suffisamment de doses de vaccins pour cela. D'ici la fin de la semaine, l'Europe aura livré 1 milliard de doses aux États membres », a-t-elle indiqué, en prônant un rappel vaccinal six mois après la vaccination initiale.

Avec AFP

Portrait de La rédac'

Vous aimerez aussi

Des médecins pro du ski

Sac médical de dix kilos sur le dos, ils dévalent une piste vertigineuse par -20 degrés : des médecins chinois se sont mis au ski à haute dose pour...

Le CICR a acheminé mercredi des fournitures médicales dans la ville éthiopienne de Mekele, la capitale de la région en guerre du Tigré, pour la...

Neuf médecins de l’ONG Médecins sans frontières (MSF) ont été libérés quelques heures après leur arrestation en marge des manifestations contre le...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.