Le médecin du jeune enfant mort de faim n’avait décelé aucun symptôme

Presse auscultée. Poursuivi pour non assistance à personne en danger, un médecin généraliste de 62 ans passait en procès ce 4 juin devant le tribunal correctionnel de Gueret. Il a plaidé l’erreur d’appréciation. Pour rappel, le jeune Gabin est mort dénutri le 7 juin 2013 à l’âge de 22 mois. Le jour de sa mort il ne pesait plus que 5,825 kgs, soit le poids qu’il faisait à l’âge de trois mois. Ses parents, à l’origine de sa mort, ont été condamnés en novembre 2019 à 17 ans de réclusion criminelle. Le médecin traitant de Gabin a affirmé devant la Cour qu’il n’avait « rien vu. L'état de Gabin ne m'inspirait pas d'inquiétude. Pendant les consultations, il était toujours propre et bien vêtu ». Lire la suite ici.

 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les médecins libéraux quittent les négociations avec l'Uncam concernant le déploiement des assistants médicaux. 
Aujourd'hui sous nos yeux ébahis
Un arrêté autorise le remboursement des tests PCR sans ordonnance. Pour MG France cette facilité a pour conséquence d'embouteiller les laboratoires d...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.