Le libéral en perte de vitesse en raison du développement des centres de santé ?

Presse auscultée. Le développement croissant des centres de santé en France entraînerait une désaffection des médecins pour la médecine libérale, selon Yves Hochard, directeur général de Juxta (éditeur de logiciel de gestion pour centre de santé et centre dentaire).

Presse auscultée. Le développement des centres de santé partout en France entraîne une désaffection certaine des praticiens jeunes et moins jeunes pour la médecine libérale, estime Yves Hochard, directeur général de Juxta (éditeur de logiciel de gestion pour centre de santé et centre dentaire) dans une tribune publiée dans Le Monde. Il rappelle notamment que l’exercice libéral exclusif serait en perte de vitesse, au profit d’une pratique mixte (médecine de ville et hôpital) ou du salariat. « Selon lui, ce succès peut être corrélé à l’essor et à la popularité croissante des centres de santé », soit 1 600 structures de soins en France. Lire la suite.
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

L'assurance maladie vient d'annoncer qu'elle allait verser à partir du 30 avril une aide pour aider les médecins libéraux qui auraient subi une...
Le régime simplifié des professions médicales (RSPM), en cours d’élaboration entre le gouvernement et les syndicats, permettra d’éviter la cotisation...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.