Le chef du service des urgences du CH Eure-et-Seine brutalement débarqué

Le chef du service des urgences du centre hospitalier Eure-et-Seine, le Dr Arnaud Depil-Duval, n'a pas été reconduit dans ses fonctions. Les personnels de son SAU ont lancé une pétition, sans succès, pour son maintien. 

Fin de partie pour le chef des urgences du centre hospitalier Eure-et-Seine, le Dr Arnaud Depil-Duval, qui n’a pas été reconduit dans ses fonctions le 5 juillet dernier. Il l’annonce lui-même sur son compte Twitter, en regrettant la manière peu élégante avec laquelle il a appris la nouvelle :

Selon le quotidien régional Paris Normandie, le service des urgences du CH Eure et Seine devra se passer de chef des urgences durant tout l’été. Car le successeur du Dr Depil-Duval n'a pas encore été nommé. Une décision qui a créé un certain émoi dans ce centre hospitalier lui aussi gagné par la grève des urgences qui touche de nombreux SAU en France. Selon certaines sources médicales contactées par WUD, le Dr Dupil-Deval, qui avait récemment été nommé président de l’association normande de télémédecine, aurait été victime de jalousie de la part d’autres médecins. Pour la direction, en revanche, interrogée par la presse locale, il n’y a aucun complot dans la non reconduction du Dr Depil-Duval dans ses fonctions : « Après deux mandats, j’ai considéré, avec la direction de la CME qu’il fallait en trouver un autre », a expliqué le directeur du centre hospitalier Eure et Seine Laurent Charbois, au Paris Normandie.
Signe du grand attachement des personnels du SAU à son chef de service, une pétition pour demander son maintien a recueilli quelque 130 signatures. Six médecins auraient menacé de quitter le centre hospitalier. La CGT pour sa part craint une déstabilisation du service. La grande popularité du Dr Depil-Duval vient du fait de quelques mesures qu’il a prises, très appréciées des membres du SAU, comme la sieste obligatoire pour ses personnels, instauré en 2018 : 

En attendant, le Dr Depil-Duval a décidé pour sa part de quitter le CH Eure-et-Seine, afin de rejoindre en septembre les urgences de Lariboisière, qui avait défrayé la chronique, lorsque le mois dernier, des personnels de ce SAU avaient décidé de se mettre en arrêt maladie en signe de grève.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Une mesure choc aux airs de Vendetta
Si MG France plaide toujours pour la généralisation du 116-117, le syndicat demande des garanties maximales si jamais la solution du numéro de santé...
Interprétée par le médecin Sabrina Ali Benali, la parodie de la chanson  « Balance ton quoi » d’Angèle, qui épingle les effets d’annonce de la...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.