La santé, le social et le médico-social en grève le 15 octobre prochain

À l'appel d'un collectif de syndicats et d'associations, les personnels de la santé, du social et du médico-social vont observer une journée de grève le 15 octobre prochain. 

De l’Amuf à la CGT en passant par le collectif Inter-urgences*, des associations et syndicats ont décidé de se mettre en grève le 15 octobre prochain, dans le secteur de la santé, du médicosocial et du social. « Sans signal fort, la deuxième vague de crise de COVID19 risque de se faire écrouler notre système de santé et d’action sociale », prédisent les syndicats et associations signataires. « Malgré le ségur de la santé, les fermetures continuent en 2020 : Juvisy, Besançon… L’accès aux soins est de plus en plus difficile, avec des retards préjudiciables ». Ce délaissement ne date pas d’hier : « Depuis des années, les professionnels du secteur médico-social, du social et du handicap doivent faire face à une prise en charge de plus en plus difficile : trouble du comportement, population vieillissante, etc. Trop souvent oubliés et invisibles, elles et ils doivent être considéré.e.s et reconnu.e.s au même titre que tous les acteurs du soin et obtenir de suite les augmentations salariales comme les autres ! »

Le collectif avance aussi ses revendications : des formations massives, l’ouverture massive de lits, la reconnaissance sans condition en maladie professionnelle de tous les professionnels de santé atteints de Covid19, l’arrêt de la déréglementation sur le temps de travail, des augmentations de salaire de 300 euros par mois... Pour obtenir satisfaction, les syndicats et associations annoncent une journée de mobilisation le 15 octobre prochain. 

 

* Amuf, CGT santé action sociale, SNPI, CFE-CGC, Sud santé sociaux, Collectif Inter Bloc, Collectif Inter urgences, Printemps de la psychiatrie, Coordination nationale des hôpitaux de proximité. 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le Dr Loupiac, urgentiste à Lons-le-Saulnier, était décédé des suites du Covid19 fin avril dernier. 
Les Francais ne sont pas favorables au transfert de compétences. Pour les Francais, un transfert de compétences appelle une valorisation. Vrai ou...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.