J'ai exercé sous préjugés

Enquête « Médecins et préjugés »

Ils sont médecins, et ils sont humains. Il leur est arrivé de constater que leur jugement (ou celui d’un confrère) était altéré par des préjugés. Ils ont osé se confier à What’s up Doc.


ELSA*,
 GÉNÉRALISTE LIBÉRALE. Je reçois une patiente maghrébine qui présente une maladie de Crohn rassurante. Elle a été arrêtée par mon confrère, mais je veux lui faire reprendre le travail, parasitée par le fameux « syndrome méditerranéen » qui veut que les patientes méridionales se plaignent davantage que les autres. Mon ton devient désagréable, elle se sent coincée… et me confie qu’elle est harcelée au travail. Elle était en réalité en syndrome dépressif avec psychosomatisation ! Résultat : j’ai prolongé son congé et l’ai mise sous anxiolytiques. Son état s’améliore depuis et elle verra bientôt le psychiatre !

Pour lire les autres témoignages, c'est par ici ou dans le dernier What's up Doc.

Source: 

La rédaction

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Conséquences médicales du séisme électoral
Certains l’ignorent, d’autres l’anticipent ou encore cohabitent avec, mais À la fin peut-on vraiment la supprimer??
Amsterdam championne d’Europe

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.