Généralisation du tiers-payant

Annonce-phare de la rentrée de la ministre de la santé

C'était convenu depuis l'édition du programme de campagne de François Hollande ; la généralisation du tiers-payant annoncée hier par la ministre de la santé n'aurait dû surprendre personne. La vraie question, en revanche, est de savoir si cela est d'un réel avantage ou désavantage pour nous ?

Pour dire les choses plus simplement, (tous) les patients n'auraient plus à avancer les honoraires de consultation. Le fond de l'idée, c'est de favoriser l'accès aux soins, partant du principe que 23 € minimum, peut représenter une barrière pour certains qui se retiennent, de fait, de consulter.

Le calendrier est fixé à l'année 2014 mais déjà les tensions et les oppositions se font se sentir. La CSMF, en premier, s'oppose à cette généralisation. Aujourd'hui, seuls ceux qui ont la couverture médicale universelle (CMU) en bénéficiaient déjà, l'année prochaine, cette population sera étendue pour qu'elle soient totale en 2017.

Ce que l'on a craindre n'est pas le fait de ne pas être payés car le risque de tomber sur un patient non solvable existait tout autant, voire plus. Non, le risque surtout, c'est d'avoir un système de déclaration chronophage, nécessitant un temps administratif complémentaire et fastidieux et un système de remboursement lent. C'est d'ailleurs ce que déclarait Dr Jean Claude Hamon, président de la FMF, sur France 2 hier soir au 20h.

L'idée aussi, derrière cette facilitation d'accès aux soins de la médecine libérale, c'est de limiter l'affluence aux urgences, parfois choisies par les patients parce que justement, il n'y pas de règlement à effectuer.

Bref, pour ou contre, le changement est en marche !

Source: 

What's up doc - publié par GD

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Un sondage auprès des lecteurs de What's up doc
Médecins VS pharmaciens
Coup de chance ! La lutte contre les déserts médicaux fait naître multitude de programmes d’aide À l’installation pour nous inciter À une meilleure...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.