Covid-19 : face à la menace, l’Algérie riposte

Extension du couvre-feu et coup d’accélérateur vaccinal, les autorités algériennes dévoilent leur plan d’action contre le Covid.

Come-back épidémique. Le Covid refait trembler la planète et l’Algérie n’échappe pas à la hausse des contaminations. Cela fait plusieurs jours en effet que le pays bat ses propres records. Et on le sait en matière de Covid, c’est rarement une bonne nouvelle. Le nouveau record s’établit donc à 1 350 nouveau cas quotidiens alors qu’en novembre 2020, on était à 1133, comme le rappelle le Parisien

Le variant Delta est également au cœur des préoccupations. Selon l’Institut Pasteur d’Algérie, le 15 juillet, il « a supplanté tous les autres variants circulant jusque-là, représentant 71 % des virus en circulation ». L’Institut prévoit également « un taux supérieur à 90 % dans les semaines à venir ».

Une situation alarmante qui a poussé les autorités à agir. Premièrement, le couvre-feu est étendu de 20h à 6h dès lundi 26 et pour une durée de 10 jours. 35 préfectures sur 58 sont concernées.

Autre tour de vis du côté des activités de loisirs avec des fermetures en cascade : salles de sport, maisons des jeunes, espaces culturels et plages. Cafés et restaurants devront, quant à eux, se contenter de la vente à emporter.

Coup d’accélérateur aussi du côté de la vaccination, le président Abdelmadjid Tebboune appelle à miser en premier lieu sur les préfectures à forte densité démographique, ainsi que « l’objectif immédiat de vacciner 2,5 millions de personnes à Alger et 50 % des populations des préfectures d’Oran, Constantine, Sétif et Ouargla », comme le rapporte l’AFP.

L’Algérie a, pour l’heure, reçu 7,7 millions de doses pour une population de 44 millions d’habitants. Or, il faudrait vacciner au moins 20 millions de personnes pour arriver une immunité collective selon les épidémiologistes. Pour atteindre plus facilement ses objectifs vaccinaux, l’Algérie devrait prochainement commencer à produire localement le vaccin du laboratoire chinois Sinovac.

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Épidémie, an 2. Que ce soit en France ou aux États-Unis, c’est l’heure du rappel qu'il soit mémoriel ou vaccinal. 

D’après l’OMS, augmenter les taxes sur l’alcool permettrait de diminuer le nombre de cancer en Europe. Une conviction défendue par le biais d’une...

À partir de la fin du mois de septembre, les élèves de primaire singapouriens sont invités à étudier de chez eux. Une décision qui s’explique par une...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.