Covid-19 : en Polynésie française, la surmortalité explose les scores

La Polynésie frappée de plein fouet. En pleine crise sanitaire, la surmortalité serait de 346% tous âges confondus selon une étude.

Évaluer les dommages. Selon une étude à paraître ce mardi 14 septembre de l’Institut de la statistique en Polynésie française (ISPF) que s’est procuré l’AFP, le nombre de décès en Polynésie au mois a fait un bond important. En août 2021, il était 4,5 fois supérieur à celui enregistré entre 2015 et 2019.

L’ISPF a en effet recensé 590 décès, alors que ce nombre n’avais jamais dépassé les 179 depuis 1983. La moyenne mensuelle est de 133. Au total, la Polynésie accuse une surmortalité de 346%, tous âges confondus.

La tranche d’âge la plus touchée est celle des 60 à 74 ans (+413%), tout comme les plus de 75 ans (+412%).

Ces chiffres, qui font virer tous les voyants au rouge, sont dus à la pandémie, aussi bien de manière directe qu’indirecte, à savoir une moins bonne prise en charge des patients non Covid en raison d’une saturation des services de soins.

Des chiffres qui pourraient encore être revus à la hausse une fois que toutes les données disponibles auront été traitées.

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

En partenariat avec la CNAM, le groupe Point Vision vient de lancer un centre de téléconsultation ophtalmologique. Une expérimentation débutée il y a...

Santé Publique France a publié hier soir son point épidémiologique hebdomadaire sur l’épidémie de coronavirus. La tendance à la baisse se confirme...

Épidémie, an 2. Que ce soit en France ou aux États-Unis, c’est l’heure du rappel qu'il soit mémoriel ou vaccinal. 

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.