Covid-19 : Didier Raoult a encore frappé

Article Article

Une nouvelle piste à explorer et un nouveau revers. Après que Didier Raoult ait conseillé de tester le Vicks VapoRub dans le nez pour lutter contre l’infection, la marque a tenu à remettre les pendules à l’heure.

Covid-19 : Didier Raoult a encore frappé

Une nouvelle ordonnance polémique. Dans une vidéo publiée ce vendredi 3 août sur la chaîne YouTube de l’IHU de Marseille, le Pr Didier Raoult s’est interrogé sur la raison pour laquelle on ne testait pas les « molécules qui ont une activité contre ce virus, qui ne coûtent rien et qui sont anodines ».

« Est-ce que la paraffine dans le nez, la vaseline dans le nez… Ou je ne sais pas, le Vicks… Est-ce que ça évite la contamination par les virus dans le nez ou non ? Qui le sait ça ? », a-t-il ensuite précisé dans cette vidéo de dix-sept minutes.

 

 

Cette nouvelle recommandation santé a provoqué une levée de boucliers… du côté de la marque. « « Comme mentionné sur l'étiquette, VapoRub […] ne doit pas être utilisé sous ou dans le nez, dans la bouche ou ingéré », a rappelé la marque sur son compte Twitter. Et d’ajouter : « Un produit à base d'huile peut pénétrer dans les poumons s'il est mal utilisé. »

 

 

Une mise en garde qui trouve un écho certain avec les recommandations partagées par la Société de Pneumologie de Langue Française le 31 janvier 2020. « Quelques observations détaillées d’effets indésirables liés à l’application de pommade Vicks Vapurub ont été publiées dont des pneumopathies lipidiques après applications sur le nez, même sans application intranasale, sur une longue durée », écrit la société qui cite notamment « des convulsions » ou encore des « tâches de dépigmentation sur le visage ».

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers