CHU de Guadeloupe : Pas vaccinés, mais toujours ancrés dans les services

Au CHU de Guadeloupe, nombreux sont les soignants non-vaccinés qui continuent à travailler. La faute à une tension hospitalière importante et à un faible taux de vaccination du personnel soignant.

Le CHU de Guadeloupe a besoin de bras. Cela, même s’ils n’ont pas été piqués. Malgré l’obligation vaccinale qui est entrée en vigueur le 15 septembre, nombreux sont les soignants guadeloupéens qui continuent de travailler. Une décision prise par le directeur général de l’établissement pour faire face à l’afflux de malades malgré le faible taux de vaccination des soignants.

Selon Gérard Colleton, 74,19 % du personnel hospitalier n’aurait pas entamé son parcours vaccinal. Les 26 % restants se trouveraient d’ailleurs majoritairement dans les rangs des médecins et des internes. Un faible ratio qui le pousse à contrevenir à la loi.  « Je prends […] sur moi cette responsabilité de faire tourner l’hôpital », a-t-il indiqué.

Et pour cause, le CHU de Guadeloupe continue d’être aux prises avec la nouvelle vague épidémique. Si cette dernière a amorcé sa décrue, les malades sont toujours nombreux à affluer dans le centre hospitalier. Au 16 septembre, la tension s’élevait ainsi à 159 % selon le site de Covid-Tracker.

Une situation qui risque de ne pas s’améliorer alors que les soignants métropolitains, appelés en renfort au plus haut de la vague, ont commencé à quitter le territoire. Entre mercredi et jeudi, ils sont 208 à avoir rejoint l’Hexagone.

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

Un détenu de 41 ans était "activement recherché" hier après s'être évadé dans la matinée de l'hôpital de Lille où il était hospitalisé, a-t-on appris...

Le CHU de Bordeaux a été condamné mardi à indemniser la famille d'une patiente de 48 ans décédée le 10 mars 2018 à l'hôpital, où elle avait attendu...

La justice française a renvoyé au 5 janvier 2023 un procès lié au système d'assurance maladie français, à laquelle une femme greffée des deux mains...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.