« Choquez-nous » : coup de mousse à la réa

Les Carabins de Bordeaux forment le grand public

Les Carabins de Bordeaux ont lancé l’initiative « Choquez- nous ! », qui consiste à former le grand public aux gestes de premier secours, notamment au massage cardiaque. Les étudiants en médecine seront le 16 juin prochain, place Pey-Berland.

Moins de 20 % des Français sont capables d’effectuer les gestes de premier secours. C’est en partant de ce constat un peu accablant que les Carabins de Bordeaux, l’assoc’ des étudiants en médecine de la « Belle Endormie », ont décidé de réagir. Ils ont créé l’initiative « Choquez-nous ! », qui propose aux Bordelais (pour l’instant) d’apprendre à réagir lorsqu’ils sont témoins d’un arrêt cardiaque.

L’idée : une formation simple au repérage de l’arrêt cardio-respiratoire, au massage cardiaque et à l’utilisation des défibrillateurs, dispensée par des carabins. L’initiative pourrait être difficile à mettre en place, notamment financièrement, avec des mannequins qui coûtent tous au minimum 500 euros. La solution : un « kit de réanimation » composé d’un poster à poser par terre, sur lequel est placé un coeur en mousse breveté. Son coût : 10 euros en principe – plutôt 25 euros, avec toutes les taxes d’importation.

Premiers secours de poche
 

Car le système a été chiné du côté de la faculté de médecine de Kyoto, au Japon. Le Pr Christophe Tzourio, neurologue et épidémiologiste au CHU de Bordeaux, l’a ramené lors d’un voyage en 2017, et son faible coût et son encombrement réduit ont donné l’idée de l’utiliser pour le grand public, un peu partout. Il ne restait plus qu’à traduire le poster du japonais vers le français pour avoir une « tente Quechua » de la réa cardio-pulmonaire.
 

 

L’association en a donc commandé une centaine, qui serviront le 16 juin prochain pour un grand évènement organisé place Pey-Berland à Bordeaux. Les carabins recevront le grand public pour le former. « C’est difficile à estimer précisément, mais on espère avoir 200 à 300 personnes sur la journée », explique à What’s up Doc Margaux Kujawski-Lafourcade, étudiante en 2e année, ancienne vice-présidente santé publique des Carabins de Bordeaux, et qui fait partie de l’organisation de l’initiative.

Les Carabins au rapport

Mais l’évènement du 16 juin n’est, espère-t-elle, qu’un début. L’idée, à long terme, serait de pérenniser la formation des formateurs, et leur rayonnement auprès du grand public. À partir de la rentrée prochaine, tous les étudiants en médecine de France seront mobilisés pour le service sanitaire, notamment sur des actions de prévention. Une opportunité pour continuer le projet . « Le premier objectif serait de partir sur tous les campus de Bordeaux pour former les étudiants », anticipe Margaux. « On parle de plusieurs dizaines de milliers de personnes ». Ensuite, les « chockers » pourraient se rendre dans les lycées et les collèges.

L’équipe, menée par l’ancienne VP et Judith Lahaye, interne en médecine générale, et chapeautée par le Pr Tzourio, sera reçue par le responsable du service sanitaire début juin pour présenter le projet. « Choquez-nous » remontera également jusqu’au Gouvernement : l’équipe a été sollicitée pour se joindre à la rédaction d’un rapport ministériel destiné à étudier la promotion de la formation aux gestes de premiers secours. Une initiative prise en réaction aux attentats de ces dernières années.

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de Jonathan Herchkovitch

Vous aimerez aussi

L’Ordre des médecins demande l’organisation d’une concertation d’urgence pour sortir de la crise des urgences. Et s’oppose aux réquisitions ou à l’...
Une petite centaine d’associations, de syndicats et de partis politiques ont déposé une plainte auprès de l’Ordre des médecins contre les trois...
Les négociations sur le statut des sages-femmes se poursuivent...inlassablement

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.