Cas en hausse : un été sous tension

Farniente, cocotiers et coronavirus… D’après les dernières données partagées par Santé Publique France, la hausse des cas de contaminations se poursuit en France.

Crème solaire dans une main, gel hydroalcoolique dans l’autre ; c’est le kit Summer 2021. Pour la énième semaine consécutive, les cas de contamination sont sur la pente ascendante en France. « En semaine 29, la dégradation de la situation épidémiologique se poursuivait, avec une très forte augmentation de la transmission du SARS-CoV-2 », indique Santé Publique France dans son point épidémiologique hebdomadaire.

En tout, 128 435 nouveaux cas de contamination ont été répertoriés par l’organisme de santé la semaine dernière - soit 94 % de plus que la semaine précédente. « Le nombre de nouveaux cas était près de deux fois supérieur à celui de la semaine précédente, dans toutes les classes d’âge, avec un taux dépassant 600 pour 100 000 habitants chez les 20-29 ans », précise Santé Publique France.

Sans surprise, c’est le variant Delta qui domine. « Le variant Delta est majoritaire sur le territoire métropolitain, représentant 82,8 % des virus séquencés interprétables de l’enquête Flash #14 du 13 juillet », indique SPF. Une invasion qui pourrait venir majoritairement des « lieux de rassemblements ». « Les données de suivi des contacts confirmaient une forte hausse du nombre de cas ayant fréquenté [ces] lieux, notamment les bars et les discothèques, où les mesures barrières sont plus difficiles à maintenir », indique l’organisation française.

Une tendance qui commence à durablement affecter l’activité hospitalière. Et Santé Publique France de détailler :

Au niveau hospitalier, l’augmentation se confirmait pour les nouvelles hospitalisations (+51%) et s’accentuait pour le nombre de nouveaux patients admis en services de soins critiques (+81%). Le nombre de patients COVID-19 en cours d’hospitalisation était de 7 196, dont 991 en services de soins critiques. Les décès liés à la COVID-19 ont augmenté à nouveau (+22%), après 12 semaines de diminution. 

Alors que les mesures barrières sont de plus en plus prises à la légère, la vaccination demeure un pilier fiable de la prévention. « Au 27 juillet 2021, plus de 60 % de la population avait reçu au moins une dose de vaccin et plus de 50 % était complètement vaccinée », souligne SPF. Un ratio en augmentation qui s’accompagne pourtant d’un bémol puisque la couverture vaccinale des plus de 80 ans continue de stagner « 81,7% (une dose) et 77,3% (vaccination complète).» De quoi nous donner des rides pour l’été…

Source: 
Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

Épidémie, an 2. Didier Raoult sévèrement mis en cause par un avis du Comité d'éthique du CNRS ; épidémie contenue et « sous contrôle » au niveau...

En partenariat avec la CNAM, le groupe Point Vision vient de lancer un centre de téléconsultation ophtalmologique. Une expérimentation débutée il y a...

Épidémie, an 2. Entre traques, menaces et espoirs, la lutte contre le Covid-19 se poursuit.

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.