Bon Plan #10 pour le privé : Développer une activité complémentaire salariée

Nombre de ceux qui s’engagent dans une activité privée complémentent leur rémunération par un fonds salarié… et c’est, ma foi, une riche idée.

Penser que le libéral cherche la liberté n’est peut-être qu’une idée préconçue ou dépassée. Peut-être sommes-nous conditionnés par nos 10 années minimum d’exercice salarié, car beaucoup de libéraux ont aussi une activité salariée.

En plus de nos revenus de cabinet, nous pouvons développer un exercice salarié à temps partiel variable selon notre spé : centre de santé, protection maternelle infantile (PMI), PH contractuel ou attaché à l’hôpital d’à côté.

Plus que la rémunération gagnée, c’est surtout une source de diversification d’activité et une manière de développer sa notoriété.

Portrait de La rédaction
article du WUD 7

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.