#BalanceTonPère

De la gynécologie moderne

Une statue du Dr J. Marion Sims, considéré comme le père de la gynécologie moderne, a été déboulonnée à New York sur décision du maire, en raison des expériences que le médecin a pratiquées sur des esclaves au XIXe siècle.

Le Dr J. Marion Sims (1813-1883) est considéré comme le père de la gynécologie moderne. Ce pionnier de la chirurgie est connu notamment pour avoir inventé plusieurs instruments de la spé’, tels que le spéculum. Une icône ? Pas vraiment. Ses méthodes sont critiquables sur le plan éthique car il utilisait des femmes noires esclaves comme sujets d’expérimentation.

Parmi ses méthodes controversées, on peut citer ses recherches sur des femmes avec des fistules vésico-vaginales. Sans traitement, le Dr Sims décida d’expérimenter de nouvelles techniques de réparation sur trois esclaves d'Alabama – Anarcha, Betsy, et Lucy. Un raciste doublé d’un sadique, puisqu’entre 1845 et 1849, il opéra Anarcha jusqu’à 30 fois dans le but de perfectionner sa technique. Pire encore : alors que l’anesthésie était déjà disponible, le Sudiste décida de s’en passer, sans vergogne. D’après les historiens, ce n’est qu'après le succès de plusieurs opérations sur des esclaves qu'il commença à s’exercer sur des femmes blanches, en les anesthésiant, of course…

Mais en ce printemps de contestation – balance ton porc est passé par là – le maire de New York a décidé de rendre justice à ces femmes. Le démocrate Bill de Blasio a ainsi demandé la démolition d’une statue imposante (500 kg) du Dr J. Marion Sims dans un parc de la ville. Outre-Atlantique, l’acte s'inscrit dans le mouvement réclamant le retrait de monuments, plaques ou noms de rue à la mémoire de personnalités esclavagistes. What’s up Doc se félicite que les médecins n’y échappent pas…

Source: 

Bruno Martrette-Gomez

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.