Après le Covid, la variole du singe prend le relais

La variole du singe prend le relais du Covid

Santé Publique France a publié hier soir son point épidémiologique hebdomadaire sur l’épidémie de coronavirus. Parlons encore du Covid, car si en France, Omicron semble devenu quasiment inoffensif il n’en est pas de même dans le reste du monde. La Chine, la Corée du Nord… Et la variole du singe ?

Donc pour la France, nous pouvons nous réjouir, la diminution des indicateurs virologiques du Covid se poursuit sur l’ensemble du territoire.
Le taux d’hospitalisation est en baisse dans toutes régions, et lorsqu’il n’est pas en baisse, comme en Corse, il reste stable.

Nous relevons quand même une exception dans les territoires d’outre-mer, où les indicateurs restent élevés, voire même en légère hausse en Martinique, bonne nouvelle, ils sont en baisse (là aussi légère) à la Guadeloupe.

Parlons un peu variant, et même sous variant. Alors Omicron règne toujours en maître dans sa version BA.2 à 97,4%. Mais signalons quand même, la hausse de la détection des sous-variants BA.4 et BA.5 bien qu’encore très marginaux.

SPF surveille aussi la variole du singe

Parce que la vie serait trop simple, maintenant que le Covid se replie, la variole du singe, le fameux Monkeypox est apparue en Europe et donc en France. 

Lors du dernier comptage de SPF, 7 cas confirmés avait été rapportés en France, 4 en Ile-de-France, 1 en Auvergne-Rhône-Alpes, 1 en Occitanie et 1 en Normandie, soit une jolie répartition d’Est en Ouest et de Nord au Sud.

SPF signale que ces cas sont survenus principalement, mais pas uniquement, chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, et surtout sans lien direct avec des voyages dans une zone endémique.

Et c’est cette absence de lien avec une zone à risque, qui constitue une alerte et suggère une contamination en Europe, d’où la mise en place d’une surveillance du Monkeypox par le dispositif de déclaration obligatoire.

Fort de l’expérience du Covid, la commission européenne se prépare, et a annoncé l’achat groupé de vaccins et traitements contre la variole du singe.

Par ailleurs SPF surveille aussi les cas d’hépatites aigues chez les enfants, mais pour le moment aucun chiffre alarmant.

Voilà pour la météo virale de la semaine. Nous vous laissons maintenant profiter tranquillement de votre week-end de l’Ascension pour les chanceux et souhaitons une excellente gardes aux moins chanceux.

Portrait de Luc Angevert

Vous aimerez aussi

Le topiramate, un anti-épileptique, inquiète de plus en plus les autorités sanitaires. Elles appelaient déjà à restreindre drastiquement son usage...

La Haute autorité de santé (HAS) a émis mardi 28 juin un avis favorable à l'élargissement des compétences vaccinales aux infirmiers, pharmaciens et...

La justice française reconnaît l'Etat fautif de ne pas avoir stocké assez de masques avant la pandémie de Covid, mettant en cause de façon sans...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.