8 ans de prison pour « viol par surprise », pour un médecin adepte de massage intravaginal

Article Article

Agé de 62 ans, un médecin homéopathe, déjà sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer depuis 6 ans, a été condamné à huit ans de prison avant-hier, pour viol, par la cour d’assises du Vaucluse. Il a été incarcéré dans la foulée de l’énoncé du verdict.

8 ans de prison pour « viol par surprise », pour un médecin  adepte de massage intravaginal

Il était accusé d'avoir violé une patiente lors d'une consultation dans son cabinet de Jonquerettes (Vaucluse) le 7 juin 2016. Homéopathe, adepte de la médecine chinoise, il a admis avoir ce jour-là pratiqué un massage intravaginal sur sa patiente mais a nié toute pénétration pénienne. Ce massage se serait inscrit selon lui dans un projet de thérapie et justifié par la lecture d’un ouvrage sur la sexologie du Tao selon le quotidien 20 minutes.

Le médecin considérait qu’il y avait « une approbation thérapeutique »

Questionné par le président sur le consentement de la victime, le médecin a estimé qu’il y avait « une approbation thérapeutique ». La justice a estimé qu’il s’agissait d’un viol aggravé en prenant en compte l’autorité qu’exerçait l’accusé sur la victime à travers son statut de médecin, précise Le Dauphiné. La procureure générale avait initialement requis une peine de six ans d’incarcération.

Elle a évoqué un « viol par surprise » avec « une contrainte psychologique » et s’est dite préoccupée par l’assurance de l'accusé quant au bien-fondé de ses pratiques. La victime a décrit à la cour sa sidération au moment du viol, rapporte le quotidien régional

 

 

Les gros dossiers

+ De gros dossiers