30 milliards pour l’hôpital : nouvel effet d’annonce d’Agnès Buzyn ?

Agnès Buzyn serait sur le point d’annoncer « un plan ambitieux » pour résoudre la crise de l’hôpital public, croit savoir le JDD. Le collectif Inter-Urgences se demande s’il s’agit de « nouveaux effets d'annonces » et demande des mesures concrètes.

Agnès Buzyn aurait « remporté un bras de fer engagé contre Bercy pour desserrer l'étau budgétaire », pouvait-on lire dans un article du JDD du 9 novembre. L’auteur du papier est en persuadé : Agnès Buzyn serait sur le point d’annoncer « un plan ambitieux » pour résoudre la crise de l’hôpital public. Et d’ajouter que « l'exécutif va "ouvrir les vannes" (dixit une source gouvernementale) pour améliorer l'ordinaire des soignants et le fonctionnement des hôpitaux. "Primes", "investissements", "revalorisations"… »
 
Le JDD croit également savoir que Bercy étudie une reprise (totale ou partielle) par l'État de la dette astronomique des hôpitaux (30 milliards d'euros). Mais le gouvernement refuserait de toucher au point d'indice de la fonction publique et de satisfaire la revendication du collectif Inter-Urgences (300 euros d'augmentation de salaire), poursuit le JDD.
 
Dans la foulée, le collectif Inter-Urgences se demandait sur Twitter s’il s’agissait de « nouveaux effets d'annonces ? » Avant d’ajouter : « Nous voulons des mesures concrètes. Dans l'attente d'une prise de parole claire, nous serons tous ensemble dans les rues de Paris le jeudi #14novembre. #EnsembleSauvonslHopital ».

Connu pour ne pas avoir sa langue dans la poche, le Pr Laurent Thines a également réagi sur Twitter de la manière suivante : « Un plan d’ampleur ? MDR ! Intox pour démobiliser ! » Il faisait en effet référence à la manifestation du 14 novembre qui s’annonce torride.
 
Et rappelé les revendications du collectif Inter-Urgences et Inter-Hôpitaux (liste non exhaustive) :
- dégel du point d’indice et 300 euros d'augmentation de salaire
- réouverture de lits
- formation et réattribution de personnels aux urgences
- augmentation de l'Ondam à hauteur de l’augmentation programmée des charges (au minimum de 4%)

Alors, « plan ambitieux » ou pas ? « Effet d’annonce » ou pas ? Les jours qui viennent devraient nous le dire. En attendant, de nombreuses organisations ont appelé à faire la grève le 14 novembre. À l’image de l’Anemf, du Snphare ou de la conférence des doyens.  
 

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

Un patient est décèdé après avoir attendu aux urgences au CHU d’Angers. Le collectif Inter-urgences conteste la version des faits de l’établissement...
Mots, une asso à l’écoute des médecins

Élu député « La République en marche » à l’âge de 31 ans, le Dr Thomas Mesnier a rapidement pris du galon dans la galaxie macronienne : cet...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.