Une brève analyse historico-socio-psychocinématographique du médecin en vacances

De la jungle de Bornéo en bermuda aux plages balinaises en string panthère, le stétho en bandoulière et l’ordonnancier à la main, hommage à un médecin, héros des temps modernes qui, bien entendu, ne s’arrête jamais de travailler et reste toubib à tout moment! J’ai nommé Jérôme Tarayre, incarné par Christian Clavier, dans la trilogie Les Bronzés !!!

De la jungle de Bornéo en bermuda aux plages balinaises en string panthère, le stétho en bandoulière et l’ordonnancier à la main, hommage à un médecin, héros des temps modernes qui, bien entendu, ne s’arrête jamais de travailler et reste toubib à tout moment! J’ai nommé Jérôme Tarayre, incarné par Christian Clavier, dans la trilogie Les Bronzés !!!

1978 - Les Bronzés

Qui n’a jamais usé de son statut d’humanitaire pour montrer qu’il n’y a pas que le cœur que nous avons grand – et sur la main –? Jeunesse et insouciance sexuelle obligent, le film est le reflet d’une salle de garde sans tonus, où des âmes en peine cherchent l’amour en croyant satisfaire leur appétit sexuel. Une belle métaphore du jeune médecin qui ne veut pas se résoudre à la conformité à laquelle il est pourtant préparé dès son plus jeune âge!

1979 - Les Bronzés font du ski

Évolution ultra rapide des mœurs oblige (une grande année sépare les deux films), c’est une rupture sociale que vit notre playboy de la piscine. Imaginez : aussitôt casé avec la fille la plus facile du camp de vacances – un bon moyen de se confirmer son potentiel de séduction à peu de frais – notre French Doctor s’installe à la montagne. Quoi de mieux pour se perfectionner en matière d’art médical que d’alterner examen clinique porcin en cabinet et urgences orthopédiques sur la poudreuse?

À noter, le portrait psychologique tout en nuances de ce fidèle représentant de notre corporation : égoïste, vantard, de mauvaise foi et acceptant de s’être trompé avec autant de dignité qu’un homme politique en fin de mandat! Enfin, le film se montre précurseur puisqu’à l’aube des années 80, il se soucie déjà de la prise en charge de la douleur sur les pistes, préconisant des techniques qui n’ont rien à envier aux plus récentes préconisations des CLUD!

2006 - Les Bronzés 3, amis pour la vie

À nouveau visionnaire, le film décrit un Jérôme arriviste qui, à la fin des nineties, s’est lancé dans la médecine esthétique… mais se retrouve quelques années plus tard ruiné suite à une erreur médicale lui ayant coûté sa réputation et, surtout, sa fortune. Finies les vacances tous frais payés dans l’hôtel de luxe sarde dont il possédait de maigres parts.

Ainsi l’équipe du Splendid prévoyait à la fois les dérives de la médecine de confort et le tragique déclassement social du médecin, passé de bourgeois intouchable à citoyen de seconde zone sur lequel les patients s’acharnent!! Le pauvre Jérôme se retrouve au cœur d’une machination ourdie par une ancienne patiente et amie – eh oui le mélange des genres reste la grande problématique de nos prises en charge –! On se demande si dans Les Bronzés 4, Jérôme pourra encore se payer des vacances au camping…

Portrait de Guillaume de la Chapelle
article du WUD 32

Vous aimerez aussi

Ciné week-end: Fin de Partie, de S. Maymon et T. Granit (sortie le 3 juin 2015)
Ciné week-end: Cemetery of Splendour, de A. Weerasethakul (sortie le 2 septembre 2015)

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.