Un pass sanitaire dans les starting-blocks

[Mise à jour, le 8 juin 2021] Bonne nouvelle sur le front du Covid. À partir de ce mercredi 9 juin, le pass sanitaire entrera en vigueur. Un laisser-passer qui permettra aux Français de se rendre aux grands événements réunissant plus de mille personnes.

Après les débats, le lancement. À partir de ce mercredi, le pass sanitaire fera son entrée dans le quotidien des Français. Un tour de « pass-pass » qui devrait permettre aux grands événements culturels et sportifs de faire, à leur tour, leur grand retour.

Événements sportifs, festivals, concerts, parcs de loisirs, foires, expositions… Dès ce mercredi 9 juin donc, les Français devront se munir de leur pass sanitaire pour se rendre dans un évènement regroupant plus de mille personnes. En format numérique ou papier, il s’agira de présenter « un résultat d'un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par le Covid-19, un justificatif de statut vaccinal ou un certificat de rétablissement à la suite d'une contamination », a précisé le Conseil Constitutionnel la semaine dernière.

Un véritable sésame, pensé pour donner plus de libertés aux Français, qui sera obligatoire dès l’âge de onze ans. « Aujourd’hui pour prendre l’avion, on demande un test PCR négatif pour les enfants à partir de 11 ans, on s’est aligné sur cet âge pour le pass sanitaire pour une raison assez simple : avec les variants anglais et indien, le virus circule beaucoup parmi les enfants. Pour des lieux qui accueillent beaucoup d’enfants, on n’aurait pas pu les rouvrir si on n'avait pas imposé le pass sanitaire », a indiqué ce matin, sur France Info, le secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

Pour les inquiets qui craignent la pérennité de cette mesure, Cédric O a également tenu à rappeler que le pass sanitaire ne pourrait être exigé « selon la loi » que jusqu’au 30 septembre.  « On espère qu’à ce moment-là, on sera sorti de la crise », a-t-il ajouté. En attendant, il pourra également être utilisé, à partir du 1er juillet prochain, pour faire un tour chez nos voisins européens.

Pass sanitaire : Passoire de données confidentielles ou pas ?

Prouver que notre statut infectieux est au vert, oui. Mais à quel prix ? Alors que le pass sanitaire s’apprête à rentrer en vigueur, voici un point d’information sur les données qui pourront être consultées lors de la présentation de cet outil.

« Si la vérification de l’identité des personnes peut être exigée pour l’accès à certains lieux, l’exigence de la divulgation d’autres informations relatives à la vie privée des personnes, a fortiori de données sensibles, ne saurait être admise qu'au regard de la nature du lieu ou de l'événement fréquenté et dans le cadre de la stricte application du principe de minimisation de la collecte de ces données », indiquait la CNIL dans un avis rendu début mai.

Test négatif, statut vaccinal, infection récente… Les directives de l’institution interdisent donc de divulguer l’origine du pass sanitaire. Seule l’identifié (nom, prénom, date de naissance) et la validité du pass pourront être exigées.« TousAntiCovid Verif permet de réduire le niveau de détail des preuves pour le contrôle à l’entrée des lieux ou événements soumis au pass sanitaire, indiquant seulement la notion de preuve « valide/invalide » sans exposer le détail des données de santé en question (test, vaccination, etc.). », précise le gouvernement sur son site internet.

Une posture claire qui mérite tout de même un peu de doigté afin d’être correctement appliquée. Selon France Info, l’application Tous Anti Covid permet bien de se plier à ces recommandations. Problème ? L’usager doit penser à appuyer quelques secondes sur le QR Code afin que seules les informations utiles ne s’affichent.

En ce qui concerne la version papier, c’est sur votre talent en origami qu’il faudra compter. « Il sera ainsi possible de présenter son attestation de vaccination certifiée en la pliant de manière à ne faire apparaître que le pavé d'identification (nom, prénom, date de naissance) comprenant [le QR code] à scanner, qui figure sur la partie gauche du document », indiquait l’Assurance Maladie sur BFM-TV, le 4 juin dernier.

 

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

Dans un avis rendu ce 21 juin, la Haute Autorité de Santé préconise la « vaccination réactive ». Comprendre, vacciner les proches d’une personne...

À partir de ce 23 juin, les personnes vaccinées souhaitant voyager chez nos voisins européens pourront télécharger leur certificat euro-compatible...

Réouverture des restaurants, des lieux culturels, levée du couvre-feu, fin du port du masque obligatoire en extérieur… L’épidémie de Covid-19 marque...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.