Un médecin incarcéré suite au décès de son amant, avec qui il a consommé des substances psychotropes

Article Article

La demande de mise en liberté du médecin blésois impliqué dans la mort d'une figure orléanaise a été rejetée par la cour d'appel d'Orléans. Le praticien est accusé d'avoir administré une substance nuisible ayant entraîné la mort de cet homme de 57 ans.

Un médecin incarcéré suite au décès de son amant, avec qui il a consommé des substances psychotropes

© Midjourney x What's up Doc

Le médecin de Blois a été maintenu en détention par décision de la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Orléans. Laurent Lhomme, la victime, était un élu d'opposition au conseil municipal de Saran et présidait le club de basket d'Orléans. Il a été retrouvé inanimé sur un canapé par les pompiers le matin du 28 avril 2024, dans l'appartement du médecin.

Aucune lésion ni trace de violence n'ont été retrouvées sur le corps de la victime lors de l'autopsie effectuée le 3 mai. Cependant, les circonstances suspectes du décès ont conduit le parquet de Blois à ouvrir une information judiciaire le 14 mai. Le médecin a été mis en examen pour « administration d’une substance nuisible ayant entraîné la mort sans intention de la donner » et « non-assistance à personne en danger », et a ét/p>

Cet article est réservé aux abonnés
Alors abonnez-vous : c'est 100% gratuit

Magazines
  • Accédez à tous nos contenus premium (classement, magazine...)
  • Déposez une annonce de recrutement gratuitement
  • Accédez au forum spécial médecin

Les gros dossiers

+ De gros dossiers