Toulouse : 25 médecins urgentistes démissionnent

Trois p'tits mois et puis s'en vont. Les urgentistes du CHU de Toulouse au bord du gouffre, démissionnent après qu'on leur a supprimé les aides qu'on leur avait accordées pendant l'épidémie de Covid19. 

Presse auscultée. 25 médecins urgentistes de Toulouse jètent l’éponge et démissionnent de leurs fonctions. Après avoir reçu bon nombre de moyens supplémentaires pour pouvoir ENFIN travailler dans des conditions correctes, voilà qu’on les leur sucre. Lors de la crise du Covid-19, le CHU de Toulouse a vu ses demandes octroyées. Mais bon, on n’est pas chez Disney, et il paraît que la crise est passée. Alors aussi vite arrivées, aussi vite reparties. C’est un personnel médical à bout de souffle, proche de l’asphyxie, qui rend sa blouse. « Être urgentiste dans un CHU en 2020, c’est aller travailler la peur au ventre. C’est avoir honte de ne pouvoir soigner correctement les gens par manque de moyens », se désole Charlotte, urgentiste, à 33 ans. Lire la suite ici.

Portrait de Mélanie Philips

Vous aimerez aussi

Presse auscultée. Un psychiatre de 71 ans comparaissait ce jeudi 17 octobre devant le tribunal correctionnel de Poitiers, accusé de s'être livré à...
Ca vous coutera un oeil SVP !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.