Salmonelles : ca sent la poudre pour 44 pharmaciens

Le gouvernement et l'Ordre se fâchent

Parmi 91 points de distribution des produits Lactalis visés par le rappel figurent 12 hôpitaux et 44 pharmacies, a déclaré Bruno Le Maire. Ces comportements "inacceptables devront être sanctionnés", a déclaré le ministre de l'Économie et des Finances.

Dans l’affaire Lactalis du lait contaminé aux salmonelles, la situation se tend. La répression des fraudes (DGCCRF) a repéré 91 points de distribution qui n’ont pas procédé au retrait des lots suspects. Parmi eux figurent 12 hôpitaux et 44 pharmacies, a indiqué Bruno Le Maire ce jeudi, sans entrer dans le détail.

Le ministre de l’Économie et des Finances a prévenu : « Cette affaire est grave, elle a donné lieu à des comportements inacceptables qui devront être sanctionnés ».  Même ton du côté du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP). « Par leur manquement, ces quelques pharmaciens mettent en danger la sécurité sanitaire, trahissent la confiance des patients et bafouent l’honneur de la profession. C’est inacceptable ! », s’est indignée Carine Wolf-Thal, la présidente du CNOP.

Un oubli impossible

L’Ordre avait pourtant mis le paquet. En plus des informations sur son site, il avait envoyé des alertes à chaque retrait de lot aux 22 000 officines via le Dossier pharmaceutique. Et pas de mauvaise foi possible pour les pharmaciens contrevenants : ils ne pouvaient pas reprendre le contrôle de leurs ordinateurs sans avoir pris connaissance des alertes.

Hier, Santé Publique France a signalé que 37 cas d’enfants malades avaient été rapportés.

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

 

Vous aimerez aussi

Entretien avec Antoine Oudin, président de l’Anemf
Le rapport des rapports... Une synthèse qui nous simplifie la vie

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.