Salmonelles : ca sent la poudre pour 44 pharmaciens

Le gouvernement et l'Ordre se fâchent

Parmi 91 points de distribution des produits Lactalis visés par le rappel figurent 12 hôpitaux et 44 pharmacies, a déclaré Bruno Le Maire. Ces comportements "inacceptables devront être sanctionnés", a déclaré le ministre de l'Économie et des Finances.

Dans l’affaire Lactalis du lait contaminé aux salmonelles, la situation se tend. La répression des fraudes (DGCCRF) a repéré 91 points de distribution qui n’ont pas procédé au retrait des lots suspects. Parmi eux figurent 12 hôpitaux et 44 pharmacies, a indiqué Bruno Le Maire ce jeudi, sans entrer dans le détail.

Le ministre de l’Économie et des Finances a prévenu : « Cette affaire est grave, elle a donné lieu à des comportements inacceptables qui devront être sanctionnés ».  Même ton du côté du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP). « Par leur manquement, ces quelques pharmaciens mettent en danger la sécurité sanitaire, trahissent la confiance des patients et bafouent l’honneur de la profession. C’est inacceptable ! », s’est indignée Carine Wolf-Thal, la présidente du CNOP.

Un oubli impossible

L’Ordre avait pourtant mis le paquet. En plus des informations sur son site, il avait envoyé des alertes à chaque retrait de lot aux 22 000 officines via le Dossier pharmaceutique. Et pas de mauvaise foi possible pour les pharmaciens contrevenants : ils ne pouvaient pas reprendre le contrôle de leurs ordinateurs sans avoir pris connaissance des alertes.

Hier, Santé Publique France a signalé que 37 cas d’enfants malades avaient été rapportés.

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

 

Vous aimerez aussi

Plus moyen d’y échapper, le numérique est partout
J’ai des préjugés, mais je me soigne !
Sortie du livre d'Emmanuel Hirsch

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.