PneumoLink : un Duel Quiz de geek

On joue ?

PneumoLink est un jeu pour smartphone. Sur le principe de Duel Quiz, mais avec des questions spécialisées en pneumologie, rédigées par des experts. Quelqu’un pour battre Polo l’interne et ses 61 100 points ?

Apprendre en s’amusant ? La promesse vous a sûrement souvent été faite dans l’enfance. Mais elle a sans doute, comme pour beaucoup, rarement été tenue, et vous avez fini par ne rien apprendre, le tout sans vous amuser. Mais le smartphone (et l’âge) ont peut-être changé la donne ! Les serious game ont fait leur apparition, et ont du succès.

Externes préparant l’ECN, internes et praticiens en pneumo : l’un d’entre eux a été développé pour vous et votre smartphone. Serious sur le thème, mais totalement game dans la jouabilité, il s’appelle Pneumolink, et se présente sous la forme d’un quiz contre le temps, sur le modèle Duel Quiz. Une manière ludique d’apprendre et de se mettre à jour des derniers résultats en pneumologie. Alors lâchez Clash Royale une petite seconde, on vous explique comment ça marche.

a
Oups, je ne suis pas médecin et je n'y connais rien en pneumo... 0 point !

Pour apprendre et passer le temps

« Quand je travaillais au Canada, je devais prendre le bus », explique à What’s up Doc le Dr Fabien Rolland, pneumologue au CH Pierre Nouveau de Cannes et concepteur du jeu. « Je me disais que pendant ces trajets, j’aimerais bien apprendre quelques trucs pour entretenir mes connaissances ». Il s’est ainsi lancé dans la production de QCM : à ce jour, 6 793 questions ont été créées, sur 17 thèmes (BPCO, cancers bronchiques, mycobactéries, pneumopathies interstitielles, etc.), des plus simples aux plus avancées, relevant parfois d’études très récentes.

« Parmi les personnes qui ont téléchargé l’appli, nous avons surtout des internes et des médecins », poursuit Fabien Rolland. « Pour l’instant, c’est peut-être encore un peu compliqué pour la préparation des ECN ». Mais des questions spécifiques qui collent mieux au programme sont en cours de préparation.

Viens te battre !

Une fois le concept imaginé et les premières questions rédigées, ne manquait plus que l’application. Le pneumologue s’est alors associé à LVL Médical (une filiale d’Air Liquide) qui s’est occupée du développement.

L’appli propose aujourd'hui plusieurs modes : le jeu en solo, contre le temps et son propre score, mais aussi en multi-joueurs local ou face-à-face en ligne, pour défier ses confrères, amis ou son chef pour les plus téméraires. Un score, puis un classement général sont proposés (seuls les cinq premiers profils sont rendus publics). Pour l'instant, Polo l'interne truste la première place, avec 61 100 points.

L’application possède aussi une autre fonctionnalité : PneumoJob. Il est possible d’y déposer et de rechercher une annonce. Une sorte de Leboncoin/LinkedIn pour les pneumos. Une cinquantaine d’annonces étaient actives le 1er juin, pour des remplacements, des reprises de cabinets libéraux ou du recrutement hospitalier de PH, d’assistants ou encore de contractuels. Une option permet même de proposer un quiz aux candidats !

Coupe du monde de pneumo

Sur une communauté d’environ 3 000 pneumologues, PneumoLink en aurait déjà recruté 300 sur son appli, sans avoir communiqué jusqu’à présent. Fabien Rolland espère que l'appli pourra se développer davantage, et notamment à l’étranger. « Nous traduisons les questions, et il sera donc bientôt possible d’affronter les pneumologues d’autres pays ! » La traduction est assurée par le Dr Catherine Labbé, pneumologue et responsable des internes à l'université de Laval, au Québec. Elle a également collaboré à leur développement.

Pour les plus accros, une communauté se forme en France. Des tournois régionaux par équipes vont être organisés, annonce le pneumologue. Le premier, un tournoi pilote, se tiendra à Nice le 12 juillet prochain, avec des équipes de médecins locaux !

Et pour les moins compétiteurs, l’appli peut toujours servir pour passer le temps dans les transports en commun, en route vers le service de pneumo. Testez-la : elle est gratuite, anonymisée, pas très volumineuse et disponible sur tablette et smartphone, sur iOS et Android. Vous aurez seulement besoin de votre numéro d’étudiant ou RPPS.

 

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de Jonathan Herchkovitch

Vous aimerez aussi

App'store e-santé
La neuro à l’honneur
Trois ans après les attentats du 13 novembre 2015, les professionnels de santé veulent être formés davantage à la prise en charge des urgences...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.