Plongez dans la vie d’un patient atteint d’Alzheimer

Un Google Cardboard, un Android et roulez jeunesse !

Il y a quelques jours, l’institut britannique de recherche sur Alzheimer a présenté « A walk through dementia », une application en réalité virtuelle reproduisant les sensations d’un patient atteint de la maladie d’Alzheimer. Une immersion qui peut servir à la fois au grand public, aux aidants et aux médecins.
 

A walk through dementia. C’est le petit nom de cette application gratuite à visée pédagogique qui ne nécessite qu’un Google Cardboard pour pouvoir être utilisée. Crée par Alzheimer’s Research UK, le programme permet de comprendre de l’intérieur les symptômes de démence liés à la maladie. Et l’immersion est presque totale. 

Chaussez les lunettes, insérez le smartphone, et soyez attentif : « Mais ce n’est pas une flaque, ça ressemble à un trou », s’inquiète une petite voix âgée dans l’écouteur. La respiration s’accélère, les battements du coeur s’intensifient quelques instants, et la charmante grand-mère qu'incarne le testeur prend son courage à deux mains pour contourner ce qui ressemble effectivement à un gouffre sans fond. 

Changement d’ambiance dans la vidéo suivante entièrement réalisée en images de synthèse. Dans celle-ci, une granny attend ses enfants en leur préparant du thé. Une situation somme toute assez banale, qui se complique dangereusement lorsque la maitresse de maison tente de se souvenir des préférences des uns et des autres. Trois sucres, du lait, pas de sucre, un peu de lait… sans compter les objets qui disparaissent et réapparaissent aléatoirement, la situation se transforme rapidement en parcours du combattant. 

Se former…

« Pour la formation des jeunes médecins, cette application est extrêmement intéressante », commente le Dr Guillaume Sacco, Chef de Clinique assistant, gériatre au Centre mémoire de ressource et de recherche du CHU de Nice. « C’est un outil qu’il est important de développer. Se mettre à la place de son patient est un excellent moyen de prescrire moins », ajoute-t-il. Comprendre les symptômes et les rattacher à l’environnement du malade permet d’après lui de diminuer la médication des personnes âgées souvent très importante

…et former les autres 

L’outil, extrêmement pédagogique, pourrait également permettre au praticien, de faire de l’éducation thérapeutique auprès des aidants. « Ils sont souvent démunis face au comportement du patient : en se mettant à la place du malade, ils comprendront mieux comment gérer ces situations de crise », s’enthousiasme le gériatre. 

N’oubliez donc pas : moins de Google Cardboard et plus de médicaments… Non, moins de médicaments et moins de Google Cardboard… Non, moins de pilules et plus de Google Cardboard… Bref, souvenez-vous en.  

 

 

Source: 

Johana Hallmann

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

L’Organisation musulmane des acteurs de santé (OMAS) a créé un annuaire de professionnels de santé qui sont membres de l’association. Une initiative...
L’ex-chef du service urologie au CHU d’Angers, Abdel Rahmène Azzouzi, a été jugé pour harcèlement sexuel le 14 juin. Il encourt six mois de prison...
Agnès Buzyn a réuni le 20 septembre des professionnels de santé pour échanger, sous la forme d’ateliers, sur trois mesures du pacte de refondation...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.