Masque obligatoire dans les lieux clos : le collectif C19 saisit le Conseil d'État

Représentés par Me Fabrice Di Vizio, les professionnels de santé du collectif C19 viennent de saisir à nouveau le Conseil d'État pour rendre le masque obligatoire dans tous les lieux clos (sauf le domicile).

Les professionnels de santé du collectif C19 viennent à nouveau de frapper. Le 13 juillet dernier, ils avaient déposé devant le Conseil d'État un premier recours qui avait conduit à la mise en place du port du masque obligatoire en lieux clos recevant du public. Un mois plus tard, ils viennent de récidiver en saisissant à nouveau le Conseil d'État pour « rendre le masque obligatoire dans tous les lieux clos, le domicile étant la seule exception à la règle », précise le communiqué du 18 août.
 
Représentés par Me Fabrice Di Vizio, avocat spécialiste des professionnels de santé à l'origine des premières plaintes à la CJR contre Agnès Buzyn, Edouard Philippe et Olivier Véran, les membres du collectif considèrent qu’il faut « des mesures cohérentes et concertés sur le territoire » pour lutter efficacement contre la pandémie, dans un contexte où la circulation Covid-19 en France est de plus en plus active.

Aucun doute scientifique ou sanitaire 

Si le port du masque a été rendu obligatoire dans les magasins, « il doit l'être dans tous les lieux clos », même quand la distanciation sociale peut être respectée, considère le collectif qui martèle : « Si la situation sanitaire exigeait sa mise en place même à l'air libre, il doit être introduit d'autant plus, et sans attendre, dans les lieux où la circulation de l'air est bien plus faible. »
 
« Nous savons que le virus se transmet bien par l'air, plaide Me Fabrice Di Vizio. Nous savons que le port du masque permet de freiner efficacement sa propagation. Il n'y a aucun doute scientifique ou sanitaire : à deux semaines de la rentrée, le gouvernement doit prendre ses responsabilités et agir »
 
Et d’ajouter que les médecins qu’il représente sont « désespérés de voir un gouvernement qui tâtonne, qui cherche à ménager tout le monde, au détriment de la santé de tous. Au moment du confinement, il a réfléchi au port du masque obligatoire. Il y a encore repensé en juillet, et aujourd'hui, alors que la situation sanitaire s'aggrave, il se met encore à réfléchir, à consulter et à débattre ! »
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Olivier Véran, fin de règne sur la Santé
Par JIM

Avec la démission de Jean Castex et la nomination d’Elisabeth Borne au poste de première ministre, sonne l’heure des bilans pour les ministres.  

Frédéric Valletoux, président FHF

Frédéric Valletoux, président de la FHF, organisateur de Santexpo, a inauguré ces trois jours consacrés à la Santé, avec un discours musclé.

L’ancien directeur de l’ARS Île de France de 2018 à 2021, Aurélien Rousseau, rejoint Matignon, à la tête du cabinet d'Elisabeth Borne, la nouvelle...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.