Marseille : de Vélodrome à vaccinodrome, nouveau look pour une nouvelle vie ?

Le langage devrait être moins fleuri qu'à l'accoutumée. Le célèbre stade marseillais va être transformé en centre de vaccination. 

Le Vélodrome de Marseille troque temporairement les crampons pour les seringues. L'Agence Régionale de la Santé Provence-Alpes-Côte-d'Azur a annoncé dans un communiqué le 10 mars que le stade marseillais allait devenir un centre de vaccination. 

D'une proposition du club de foot marseillais en janvier dernier, c'est devenu la volonté du maire de la cité phocéenne, Benoît Payan, qui souhaite accélérer la campagne de vaccination dans la ville fortement éprouvée par l'épidémie depuis l'été. 

Selon les informations de France Info, ce nouveau vaccinodrome devrait permettre de réaliser 500 injections par jour dans un premier puis 1 500 si les livraisons de doses le permettent. 

D'après le JDD, l'Olympique de Marseille aurait même proposé de mettre des bénévoles à contributions pour encadrer la vaccination au sein du stade, dont l'infrastructure devrait permettre d'ouvrir jusqu'à six lignes de vaccination. 

La ville, propriétaire du stade, organisera la vaccination en collaboration les hôpitaux marseillais (AP-HM), les communautés professionnelles territoriales de santé et les marins-pompiers de Marseille, comme le précise l'AFP. L'Agence de presse qui a contacté l'ARS-PACA, n'a en revanche pas eu d'éléments concernant la date d'ouverture de ce centre de vaccination. Rappelons que les Bouches-du-Rhône font partie des départements placés sous surveillance renforcée. Le match contre la Covid, le plus gros enjeu des Marseillais ? 

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Moins d’injections à risque, moins de passages aux Urgences, moins d’overdoses, moins d’abcès, moins d’endocardites… Cinq ans après leur lancement,...

Tous anti-Covid, et les laboratoires aussi. Depuis le début de la crise, toutes les professions médicales se sont retroussées les manches pour...

Depuis 2018, un dispositif anti-moustique a été installé autour de l'hôpital L'Archet 1 à Nice. Son but est de protéger les patients fragilisés par...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.