Macron vs Le Pen : le sort réservé aux médecins

Programmes présidentiels

A la suite du débat de mercredi soir et à 48h du second tour de l’élection présidentielle, What’s up Doc rappelle les mesures phares "santé" des deux candidats.

Dans deux jours, le Palais de l’Elysée (Paris) accueillera un nouveau locataire. L’occasion pour la rédaction de rappeler l'ordonnance médicale concoctée par les deux derniers candidats à l’élection présidentielle : Emmanuel Macron (En Marche !) et Marine Le Pen (Front National). Déserts médicaux, hôpital public, rémunération des libéraux et études médicales, en quoi se distinguent les deux finalistes ? Pour agrémenter le tout, What’s up Doc (Wud) vous propose un flash-back des (maigres) références à la santé émises lors du débat télévisé de mercredi soir.
 

Déserts médicaux

Emmanuel Macron :

-Doubler le nombre de maisons de santé d’ici 2022

-Investir dans le numérique et la télémédecine

-En finir avec le numerus clausus

« Il y a un besoin criant de services de santé dans nos territoires d’outre-mer. Nous devons pousser les systèmes de santé sur place », a indiqué Emmanuel Macron en faisant référence à la Guyane, le plus grand désert médical de France. 

Marine Le Pen :

-Instaurer un stage d’internat obligatoire de six mois dans les déserts médicaux

-Offrir des déductions de charges pour les médecins retraités qui iraient exercer dans des zone sous-dotées en praticiens

-Développer les maisons de santé

__________________________________________________________________ 

Hôpital Public

Emmanuel Macron :

-Limiter la T2A à 50 % et introduire le paiement au forfait

-Faire entrer des praticiens privés dans l’hôpital 


Marine Le Pen  :

-Augmenter les effectifs dans la fonction publique hospitalière

-Maintenir au maximum les hôpitaux de proximité 

__________________________________________________________________ 

Rémunération des libéraux

Emmanuel Macron :

-Transformer une partie de la rémunération sur la base d’objectifs de santé publique 

-Prévoir un tiers payant « généralisable » 

 

Marine Le Pen :

-Revenir sur le TPG obligatoire « si le bilan est négatif »

-Faire émerger de nouveaux modes de rémunération 
___________________________________________________________________ 

Etudes médicales

Emmanuel Macron :

-Instaurer un service sanitaire de 3 mois pour les étudiants en santé

« Dans la formation des médecins, je souhaite qu’il y ait un semestre dédié à la prévention. », a précisé le candidat d'En Marche ! lors du débat télévisé

 

Marine Le Pen :

-Relever le numerus clausus
___________________________________________________________________ 

Et aussi

Emmanuel Macron :

-Lancer un « Doctissimo public » qui permettra de disposer d'informations actualisées et fiables en matière de santé

 

Marine Le Pen :

-Supprimer l’Aide Médicale d'Etat 

« On trouve des moyens pour l’AME pour les clandestins, pour l’immigration massive, et pas pour les enfants handicapés ».

« On doit réserver la solidarité nationale à nos compatriotes. Il n’y a pas de solidarité si elle n’est pas nationale ». Deux phrases prononcées à la télé mercredi soir par Marine Le Pen et très éloignées du serment d'Hippocrate...  

 

 

 

Source: 

Im`ene Hamchiche

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le ministère promet une hausse des tarifs hospitaliers
Dans le cadre du plan "Ma santé 2022", le ministère de la Santé a annoncé une hausse des ressources allouées aux établissements de santé. Au total, 2...
Président du Collectif Inter-Urgences qui se mobilise depuis mars 2019 pour un sauvetage d'urgence de l'hôpital, Hugo Huon, infirmier, vient de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.