Loi de bioéthique : le médecin utilisant l’IA devra informer son patient

Presse auscultée. Adoptée le 15 octobre, la loi sur la bioéthique impose au médecin utilisant l’intelligence artificielle (IA) d’en informer son patient.

Lorsqu’un médecin utilise une intelligence artificielle (IA) « pour des actes à visées préventive, diagnostique ou thérapeutique », il aura l’obligation d’en informer son patient, selon l’article 11 de la loi sur la bioéthique adopté le 15 octobre en première lecture par les députés, rapporte Le Figaro
 
Une « garantie humaine en santé » dont se réjouit David Gruson, membre du comité de la chaire santé de Sciences Po et directeur du programme santé du groupe Jouve : « L’innovation fondamentale est que le principe de garantie humaine introduit un certain degré de supervision de l’algorithme ainsi qu’un principe général de traçabilité, donc un certain contrôle qualité de l’IA ».
 
Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici.

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le tweet a fait du bruit sur la toile. En France, mais aussi à l’étranger. « Les forces de l’ordre m’obligent à retirer ma blouse sur laquelle...
Une femme médecin sur six a été victime de harcèlement sexuel de la part d’un collègue au cours des six dernières années, selon une enquête sur le...
Le numéro d’écoute destiné aux femmes victimes de violence (3919) devrait être ouvert 24/24, 7j/7, estime une interne en psychiatrie qui vient de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.