L’IA ne nous affranchira pas de nos préjugés

Enquête « Médecins et préjugés »

Très tôt dans l’histoire moderne de la médecine, les scientifiques ont rêvé de mettre au point un « cerveau électronique ». La création d’une intelligence artificielle (IA) est la plus ambitieuse des recherches biotechnologiques. Une entreprise qui n’échappe pas pour autant aux préjugés.

L’IA fonctionne avec des algorithmes basés sur la quantité et la qualité des données collectées auprès de millions de personnes. En médecine, l’un des freins à l’utilisation de cette technologie est ce que les Anglo-Saxons appellent la « race-based medicine». Même si le terme « race » est faux aujourd’hui, techniquement les différences ethniques soulèvent toujours plusieurs questions.

Pour en savoir plus, c'est par ici ou dans le dernier What's up Doc.

Source: 

La rédaction

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le célèbre présentateur et journaliste Yves Calvi a qualifié les revendications hospitalière de pleurnicherie permanente hospitalière. Plutôt que de...
Dans une tribune publiée dans le JDD le 10 novembre, le Dr Patrick Pelloux, le Dr Christophe Prudhomme et une dizaine de leurs confrères (1) de l'...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.