Les téléconsultations par téléphone (presque) généralisées

Un nouveau décret étend le remboursement des téléconsultations par téléphone aux femmes enceintes et aux patients situés dans les zones blanches.  

Dans le cadre de l’urgence sanitaire, les pouvoirs publics ont pris la décision d’étendre encore un peu plus le remboursement de téléconsultations réalisées par téléphone. Ainsi un décret publié au Journal officiel du 23 avril étend les catégories de patients qui pourront se faire rembourser leurs téléconsultations par téléphone. Ainsi, dans les zones dites blanches (où la couverture internet n’est pas assurée) ou en l’absence d’équipement de vidéotransmission, outre les patients présentant les symptômes de l’infection à Covid19, ceux âgés de 70 ans ou plus, atteint d’une affection de longue durée (ALD) ou encore les patientes enceintes pourront prétendre se faire rembourser leurs téléconsultations par téléphone. À noter que le ministère de la Santé avait déjà autorisé la téléconsultation par téléphone. Mais les femmes enceintes ne faisaient pas partie des patients qui pouvaient y prétendre, pas plus que les patients situés dans les zones blanches.

Le même décret prévoit la délivrance d’arrêt de travail pour les parents d’enfants handicapés qui ne pourront pas télétravailler. Ces arrêts de travail pourront également être délivrés par des médecins de ville, et leur durée, au besoin, pourra être étendu au-delà du délai de 20 jours initialement prévu.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Pour l'assurance maladie, la téléconsultation est bel et bien partie ; mais avant tout pour les jeunes Parisiens...
Après un an de télé-expertise, l'assurance maladie publie des chiffres partiels, qui établissement à moins de 1000 le nombre de télé-expertise. 
Accompagnement des insuffisants cardiaques

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.