Les professionnels de santé, appelés à battre le pavé !

Ségur de la santé, PLFSS, fermetures de lits… Depuis de nombreux mois, la colère des soignants enfle en France. Le 21 janvier prochain, la Fédération CGT Santé Action Sociale les invite à s’exprimer le poing levé. 
 

Branle-bas de combat ! Le 21 janvier prochain, la Fédération CGT Santé Action Sociale invite tous les professionnels de santé à se soulever. Une manifestation qu’elle rêve d’ampleur. « Il y a de nombreux syndicats et collectifs qui envisagent d’y participer », nous confie la secrétaire syndicale Sylvie Pons.  
 
L’Association des médecins urgentistes de France (AMUF), l’Action Praticiens Hôpital (APH), le Printemps de la Psychiatrie, Sud Santé ou encore les collectifs Inter-blocs (CIB), inter-hôpitaux (CIH) et inter-urgences (CIU) envisageaient en effet de battre le pavé à leurs côtés. La source de leur colère ? Les fermetures successives de lits, de services et d’établissements, l’économie de 4 milliards d’euros exigée dans le cadre de l’Ondam (Objectif national des dépenses d’assurance maladie) ou encore le Ségur de la Santé, jugé plus que décevant. « Le Ségur a augmenté la discrimination de nos salariés », assure Sylvie Pons, qui fait référence à l’exclusion des professionnels médico-sociaux de la revalorisation salariale de 183 euros.
 
Un ensemble de facteurs qui les pousse à formuler des revendications. « Création de lits dans les hôpitaux », « embauche massive dans tous les secteurs du sanitaire, du social et du médico-social », « organisation du travail basé sur le travail réel, avec les effectifs et du matériel permettant la prise en charge digne des usagers », « augmentation du point d’indice intégrant la revendication de 300 euros net mensuel pour toutes et tous, public comme privé », peut-on lire dans un document publié le 21 décembre dernier. Un ensemble de points qui fait écho aux revendications déjà formulées dans le préavis de grève national déposé pour la journée du 15 décembre dernier.
 
Pour l’heure pourtant, les modalités d’organisation de la manifestation n’ont pas encore été précisées. « Les modalités de la journée, notamment sur la région parisienne, vous parviendront ultérieurement », peut-on lire dans une note destinée aux organisations. Une chose est sûre cependant : tous les professionnels de santé, public comme privé, sont invités à y participer.

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

La justice française a renvoyé au 5 janvier 2023 un procès lié au système d'assurance maladie français, à laquelle une femme greffée des deux mains...

Greffée des deux mains aux Etats-Unis en 2016 car elle jugeait ce type d'opération alors impossible en France, une jeune femme poursuit le système...

Plainte contre Korian

« En 15 jours, cela a été la dégringolade ». Les enfants de Lucette, 91 ans, ont porté plainte contre le groupe Korian, qu’ils accusent d’avoir...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.