Les enchères des fêtes de fin d'année

La plupart d'entre nous fuit les gardes de Noël ou ou de la Saint-Sylvestre à l’hôpital. On préfère en principe manger son foie gras et boire son champagne bien installé autour de la table familiale, plutôt qu’en courant dans les couloirs, entre deux patients. Le problème c’est que les hôpitaux ont besoin de personnel médical, et ce, même le jour du Père Noël. C’est là qu’entrent en jeu les agences d’intérim.

Certains établissements s’y prennent à l’avance. C’est ce que nous affirme la première agence d’intérim que nous contactons : « Il y a une vraie organisation et anticipation pour cette période de fin d’année par les établissements. Le volume des demandes de remplacement de médecins n’est donc pas plus élevé au moment même des fêtes ». Les hôpitaux les contactent dès le mois de septembre, même s’ils concèdent observer « ces dernières semaines des demandes liées à des imprévus de dernières minutes ».

Les enchères montent

Mais l’organisation et l’anticipation ne sont pas toujours évidente pour les établissements. Et la pénurie de médecins pendant les fêtes survient. Reste à appeler les agences d’intérim à la rescousse. Beaucoup d’offre, moins de demande, c’est un phénomène de base en économie : les prix montent. Une conseillère d'une seconde agence d’intérim spécialisée dans la santé témoigne : « c’est une période assez difficile de l’année. Les gens sont en vacances, on a du mal à trouver du personnel disponible ». Cela dépend des services bien sûr, et les demandes les plus importantes pour cette agence concernent notamment les urgences, et l’anesthésie-réa. Et quand on parle rémunération, la conseillère ne le cache pas : « cela peut augmenter jusqu’au double ».

Marine* est urgentiste, et habituée à l’intérim. Elle nous raconte : « Pendant les fêtes, je reçois tous les jours des dizaines de mails avec des propositions de travail pour Noël ou Nouvel an ». Et à certains endroits, plus on approche des fêtes, plus les prix peuvent augmenter selon elle. Certaines propositions vont jusqu’à préciser « Si la rémunération ne vous convient pas mais que vous êtes disponible, n'hésitez pas à nous faire une proposition ».

Alors, qui aura la garde la mieux payée pour Noël ?

 

*Le prénom a été changé

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.