Le programme TV santé du week-end

Afghanistan, grossesses et graisses

Programme TV des samedi 14 et dimanche 15 avril. Samedi après-midi, TF1 nous emmène du côté de Kaboul (Afghanistan), où des professionnels de santé français, en vacances ou à la retraite, vont soigner et former les habitants et confrères afghans.

Le beau temps revient (peut-être), c'est donc le moment idéal pour s'enfermer chez soi et regarder un peu la téloche, histoire de garder son magnifique teint blafard d'un long hiver de gardes. Il y a de quoi faire ce week-end, avec les petits reportages hebdomadaires d'État de santé, et un grand reportage de TF1 sur l'hôpital français de Kaboul.

Dimanche soir, bien tard, pour ceux qui souhaiteraient attaquer le lundi avec de belles cernes, France 5 propose de revenir sur les graisses, longtemps fustigées, et aujourd'hui partiellement amnistiées.

Samedi 14 avril

10h30-11h00 / LCP-Public Sénat : « État de santé : Ebola : faut-il se préparer à une future grande pandémie ? ».

11h00-11h30 / LCP-Public Sénat : « État de santé : Troubles bipolaires: comment mieux faire ? ».

13h30-14h45 / TF1 : « Grands reportages : Retour à l'hôpital français de Kaboul ». Depuis près de 15 ans, sur le temps de leurs congés, ou plutôt que de profiter d'une retraite méritée, des chirurgiens, anesthésistes et infirmiers occidentaux se rendent régulièrement à Kaboul, en Afghanistan, pour transmettre leur savoir-faire et opérer les cas les plus complexes.

16h00-17h50 / TF1 : « Grossesses miracles: elles se battent pour devenir mères ». Aujourd'hui, une Française sur cinq rencontrerait des difficultés durant la grossesse qui peuvent aller jusqu'à mettre la vie de l'enfant en danger. Des futures mamans soulèvent alors des montagnes pour parvenir à mener leur grossesse à terme et à donner la vie.

Dimanche 15 avril

23h20-0h15 / France 5 : « Graisses alimentaires, le retour en grâce ». On les accuse de boucher les artères, de favoriser l'obésité et les accidents cardiovasculaires. Pourtant, sans les graisses alimentaires, notre corps ne pourrait pas fonctionner. Résultat, entre les prétendues "bonnes" et "mauvaises" graisses, le consommateur ne sait plus à quel gras se vouer.

Source: 

Jonathan Herchkovitch avec APM

Portrait de Guillaume de la Chapelle

Vous aimerez aussi

Ciné week-end: Stronger, de D.G.Green (sortie le 7 février 2018)
Critique de "L'Adieu", de Lulu Wang (sortie le 8 janvier 2020)
Médecins : sur le terrain tous les jours, sur les écrans aujourd’hui

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.