La grande faucheuse a finalement oté la vie de l'éboueur ressuscité

Un éboueur de 66 ans, revenu à la vie après avoir été officiellement déclaré mort après un malaise cardiaque fin mars en Seine-Saint-Denis, est décédé cette semaine, a indiqué vendredi une source médicale.

"Il est décédé, comme malheureusement presque tous les patients en coma anoxique", a déclaré à l'AFP le Pr Frédéric Adnet, chef du Samu de Seine-Saint-Denis, confirmant une information du Parisien.

Très tôt dans la matinée du 29 mars, cet homme qui travaillait à l'agence de Neuilly-sur-Marne, a eu un malaise cardiaque avant même de commencer le travail, avait relaté la semaine dernière à l'AFP son employeur, la Sepur, entreprise spécialisée dans la collecte et le tri des déchets.

Appelées, les équipes du Samu ont alors pratiqué sur lui une réanimation cardio-pulmonaire durant près d'une heure, avant de constater sa mort.

Mais une demi-heure après la déclaration officielle du décès, les forces de l'ordre ont noté des signes de vie sur le patient. Une équipe du Samu, revenue sur place, a effectivement constaté que son cœur battait.

Il a alors été transporté au service de réanimation à l'hôpital de Montfermeil "dans un état désespéré".

Ce phénomène médical rarissime est nommé "phénomène de Lazare", en référence à Lazare de Béthanie, ressuscité par le Christ dans la Bible. Or "dans le phénomène de Lazare, on n'a jamais vraiment de survivant", a expliqué le Frédéric Adnet.

Avec AFP

Portrait de La rédac'

Vous aimerez aussi

Après avoir passé "la nuit à transpirer" et fait la queue pour se doucher, Zackaria, jeune homme sans domicile fixe de 27 ans, a fui la canicule en...

Le niveau du nouveau protocole sanitaire applicable à la rentrée aux établissements scolaires sera décidé "dix jours avant la rentrée pour tout ou...

Depuis 20 ans, les accidents du travail ont baissé chez les hommes mais connaissent une progression inquiétante chez les femmes, qui représentent...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.