Efficacité du vaccin : la Chine en plein doute

Pour la première fois, un scientifique chinois admet que le vaccin chinois aurait une efficacité limitée.

Efficacité : faible. C’est la confession au sujet du vaccin chinois qu’a fait Gao Fu, directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies lors d’une conférence de presse dans la ville de Chengdu.

Il a avoué que les vaccins du pays n’avaient « pas des taux des protection très élevés », comme le rapporte l’AFP (oui il n’allait quand même pas utiliser le f-word). Des chercheurs brésiliens ont confirmé cette révélation, avançant que le vaccin fabriqué par le laboratoire Sinovac n’offrait une protection qu’à 50,4% (contre 97% pour le Pfizer).

Liu Peicheng, porte-parole de l’entreprise a tenu à défendre son poulain. Si des niveaux d’efficacité variables ont bien été constatés, ils peuvent s’expliquer par l’âge des participants à l’étude ou encore les souches du virus (bonjour la langue de bois).

Les vaccins chinois n’utilisent pas la technique de l’ARN messager mais un virus pour déclencher le système immunitaire.  

« La question de savoir si nous devrions utiliser différents vaccins issus de différentes lignes techniques pour le processus de vaccination est désormais officiellement à l’étude », affirme Gao Fu.

Selon les informations dévoilées par Wang Huaqing, également responsable du Centre de contrôle et de prévention des maladies : « Les vaccins à ARN développés dans notre pays sont également entrés dans la phase d’essai clinique ».

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Pronostic vital engagé. Et c’est celui de la santé publique. Des coupes budgétaires et un personnel épuisé, la santé ne doit plus passer en second...

Le laboratoire américain développe un vaccin qui protègerait de la grippe et de la Covid-19. Les premiers résultats sur les animaux semblent...

Le variant indien est dans le viseur de l’OMS. Très contagieux, cette souche pourrait devenir résistante aux anticorps créés par la vaccination et/ou...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.