DOWN : Pr Bernard Granger

Le Professeur en psychiatrie À Cochin qui ne semble pas gêné par les dépassements dans le public !

Le professeur Bernard Granger est à la pointe du combat dans le « Mouvement de défense de l’hôpital public », mais dernièrement on l’entend surtout s’exprimer pour le maintien de ses consultations privées au sein de celui-ci.

Que ce soit dans les médias ou le cadre des travaux de la mission présidée par Dominique

Laurent qui vient de rendre son rapport, son analyse ne diffère jamais : la possibilité d’y réaliser une activité avec dépassements est un élément-clé de l’attractivité de l’hôpital…

Nous n’avons décidément pas la même vision de ce qui fait la force de l’hôpital public… Mais peut-être devrions-nous rappeler au Pr Granger que parmi les 45 000 praticiens hospitaliers, 4 500 y sont habilités à y exercer une activité privée, parmi lesquels 1 800 pratiquent les dépassements d’honoraires.

Quel intérêt cette grande majorité des praticiens peut-elle bien trouver à rester à l’hôpital ?

Portrait de Le CISS
Par Le CISS
article du WUD 8

Vous aimerez aussi

Un dépistage exhaustif pour les séronégatifs et les séropositifs tous les 6 mois
L’ARS d’Île-de-France a débloqué 2,4 millions d’euros
Les agents du Samu 93 n’ont pas eu longtemps à attendre. En guise de cadeau de Noël, l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France a annoncé le...
Petite lecon de charisme

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.