Doctolib équipe gratuitement les Samu et les centres Covid

En équipant gratuitement un tiers des Samu et 80 centres ambulatoires Covid, la plateforme de prise de rendez-vous médicaux et de téléconsultation Doctolib facilite l'accès des patients à la médecine de ville. 

Le Covid-19 aura-t-il permis de révéler tout le potentiel de la plateforme de prise de rendez-vous médical et de téléconsultation Doctolib ? « Depuis le 5 mars nous avons mis à disposition et gratuitement nos services de téléconsultation pour faire face à la pandémie de Covid-19. Résultat, nous sommes passés de 1000 téléléconsultations par jour à 100 000 et le nombre de médecins utilisateurs, qui étaient de 3500 est passé à 30 000 », explique Stanislas Niox-Chateau, président et cofondateur de Doctolib. Et Doctolib ne compte pas s’arrêter là.

Service d'adressage pour Samu

Comme pour faciliter l’adressage des patients vers des structures ambulatoires, il vient d’offrir ses services aux Samu de France. « Actuellement un tiers des Samu (33, NDLR) sont équipés gratuitement de notre service d'adressage», explique Stanislas Niox-Chateau. En aval, les nouvelles structures ambulatoires dites centres Covid-19 mises en place ad hoc pour accueillir des patients suspectés d’être infectés par le Covid19, ont également été équipées gracieusement du logiciel de gestion de Doctolib. 80 centres, répartis sur l’ensemble du territoire, sont ainsi équipés de Doctolib.
Résultat, les Samu ont pu adresser « plus de 2500 rendez-vous dans les centres de dépistage hospitaliers et plus de 1000 rendez-vous dans les centres éphémères COVID-19 et dans les cabinets de ville au cours des 10 derniers jours », selon un communiqué de Doctolib. « Dans les centres Covid19 qui se créent, 8000 rendez-vous ont pu être pris grâce à Doctolib », s’énorgueillit Stanislas Niox-Chateau. « On parle énormément des hôpitaux mais il ne faut pas oublier que la majorité des patients suspectés Covid19 sont pris en charge en ville », rappelle-t-il. Le réadressage par le Samu vers les structures ambulatoires, ou la prise de rendez-vous dans les centres Covid19, permet de désengorger les structures hospitalières.

Replanification des rendez-vous

Au-delà de la mise à disposition, le temps que durera l’épidémie, des services de téléconsultation, de réadressage et de gestion, Doctolib prépare aussi la reprise d’activité dans les cabinets de médecine. « Nous avons mis en place un plan de soutien aux cabinets libéraux. Sous le coup de la pandémie, leur activité s’est transformée, et il a fallu par exemple prévoir une replanification des rendez-vous pour la période de post-confinement, ce qui équivaut à une perte d’activité. Il faut préparer une reprise d’activité en mai ou juin », analyse le président de Doctolib. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Après le Rhône et les Alpes Maritimes, c’est au tour de dix nouveaux départements de devenir le terrain d’expérimentation de la carte vitale...

Et si poser un diagnostic prénatal devenait un jeu d’enfant ? Lancé il y a quelques mois, l’IA Sonio aide les professionnels à poser leur diagnostic...

Les outils d’aide à la décision clinique émèrgent et de plus en plus de médecins y ont recours dans leur pratique quotidienne. Ces outils numériques...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.