Contre la politique « hallucinée » du gouvernement sur la Covid19, un PH de Marseille crée un collectif 

Un praticien hospitalier de l'AP-HM a lancé un appel auprès de ses confrères pour contrer la communication alarmiste du gouvernement sur la Covid19. Car de deuxième vague, il n'y en a point, selon lui. 

C’est un message qui n’est pas passé inaperçu sur l'intranet de l'AP-HM et que WUD s’est procuré en exclusivité. À l’AP-HM, un praticien hospitalier, le Dr Louis F., a décidé de pousser un coup de gueule contre la « politique sanitaire hallucinée menée autour de la Covid19 ». Argumentation centrale du Dr Louis F. : « Il n’y a pas de seconde vague. Nous ne sommes depuis bien longtemps plus en situation épidémique selon les définitions habituelles des standards d’épidémie pour la grippe (plus de 150 cas/j/100000 hbts). Cette définition a été changée tout bonnement pour la covid dans un but qui nous échappe. » Du coup, s’il n’y a pas de seconde vague, et que les médias s’alarment sur une reprise de l’épidémie, c’est que le « réel est remplacé par une narration douteuse. Les « informations » diffusées par les médias sont désormais décorrélées de la réalité sanitaire ».

Nouveaux cas bénins

Et de poursuivre : les nouveaux cas sont bénins, et « sont à la hausse du fait de l’incrémentation du nombre de tests ». Selon le Dr F., les « hospitalisations en réanimation, les hospitalisations et les décès ne font que baisser tendanciellement ». Face à cet état de fait, où la réalité est distordue par l’État afin, possiblement, de « maintenir un discours alarmiste et justifier des restrictions de liberté », Louis F. lance un appel à « ceux qui voudront nous rejoindre pour que l’AP-HM se réveille du mirage et agisse. Merci à tous ceux qui ne sont pas d’accord et qui voudront renouveler l’espace du débat pour une discussion courtoise et constructive ».
Il en profite également pour rappeler qu’«il y a aujourd’hui plus de morts quotidiens de suicide que de COVID ». Et d’ajouter : « Chaque jour, il meurt en moyenne en France 1671 personnes selon Santé publique France.419 personnes de maladies cardio vasculaires /  460 de cancers / 110 morts de maladies respiratoires / 27 de suicides / 10 morts d’accidents de la route. Pour la covid-19 : Sur les 15 premiers jours d’Août une moyenne de 8.3 morts hospitaliers /jour » Et de conclure : « Nous nous devons de sortir des polarisations politiques qu’on a voulu infliger au débat.Nous devons retourner à des arguments de bon sens : médicaux en premier, scientifiques en second. » À bon entendeur…

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Un décret publié au Journal Officiel rétablit le statut de collaborateur occasionnel du service public (Cosp) pour les experts psychiatres. Les...
L'AP-HP ouvre ses portes au public ce samedi 14 juin
Vous êtes neurologue ? Atteint.e. d'héliotropisme ? L'unité neurovasculaire du CHU de Nice est fait pour vous. Elle recherche un assistant en CDD et...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.