Canicule : augmentation du passage des +75 ans aux urgences à l'AP-HP par rapport à l'an dernier

Dans un communiqué de presse, l'Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) dresse le bilan de ce week-end de canicule. Elle s'engage a publier quotidiennement les chiffres d’activités de ses services d’accueil des urgences et de ses quatre Samu/centres 15, pour la durée d’activation des niveaux 3 ou 4 du plan canicule.

Le thermomètre sature, mais pas les urgences ! Le 6 août, le niveau 3 du plan départemental de gestion d'une canicule a été déclenché pour Paris, puis le niveau 4 le vendredi 7 août (vigilance rouge canicule,). "L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris est pleinement mobilisée pour garantir la qualité de la prise en charge des patients" a-t-elle assuré dans un communiqué. L’AP-HP a pris les dispositions nécessaires pour garantir la continuité du service public hospitalier et accueillir les patients, comme le veut sa mission, pendant cet épisode et en période de circulation de la Covid-19.

Comment ?

L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris publie les chiffres d’activité de ses services d’accueil des urgences et de ses quatre SAMU / centres 15 (75, 92, 93 et 94), pour la durée d’activation des niveaux 3 ou 4 du plan canicule. Elle s’était déjà engagée durant l’été 2018. La surveillance se fait autour de quatre classes d’âge: 0-1 an, 1-15 ans, 15-75 ans, 75 ans et plus. Comme tout au long de l’année, la surveillance du nombre de passages aux urgences des 4 classes d’âge, ainsi que le suivi du nombre de lits disponibles dans ses services de réanimation permettent une vigilance quotidienne sur les besoins et la réponse apportée.

Bilan:

Portrait de Mélanie Philips

Vous aimerez aussi

Lors de son point presse du 26 mai, le directeur général de l'OMS Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé qu'il suspendait temporairement l'essai...
Deux jeunes médecins, deux soirées parallèles
Avec 364 808 cas recensés dans le monde entre le 1er janvier et le 31 juillet, l’épidémie de rougeole 2019 fait concurrence à celle de 2006. Si...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.