AME : la boussole politique du 7 mai prochain

À l’heure où chaque citoyen, médecin ou pas, est appelé à exprimer son choix présidentiel, le monde de la santé ne cesse de rappeler les principes essentiels qui guident ses activités : l’égal accès aux soins pour tous et l’accueil sans conditions de tous les patients. Cela sans préférence quelle qu’elle soit.

Le premier syndicat de généralistes, MG France, souligne ainsi que la préférence nationale est une notion contraire au serment d’Hippocrate. N’hésitant pas à mettre les pieds dans le plat, son président, Claude Leicher, annonce même que la suppression de l’AME (Aide Médicale d’État) ne génèrera pas d’économies. « Elle se traduirait au contraire par une augmentation des dépenses en reportant sur une tardive et coûteuse prise en charge hospitalière des soins qui n'en relèvent pas initialement », estime-t-il.

Malheureusement, Marine Le Pen et certains élus de la droite républicaine ne sont pas du même avis. What’s Up Doc (WUD) vous propose donc un focus sur l’AME qui, on l’espère, constituera votre boussole au moment de déposer votre bulletin dans l’urne. A retrouver dans notre dernier numéro

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Médecin de formation, Pierre-Louis Laget, est chercheur en histoire du patrimoine à Lille et spécialiste de l’histoire hospitalière. Avec lui, What’s...
La génération Y vue par elle-même... et par ses aînés
Le député LREM de la Charente compte déposer un amendement à la Loi santé autorisant la primo-prescription des pharmaciens pour certains médicaments...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.