« Al-Bistouri », l’interne djihadiste

Retour en image sur l'affaire de l'interne marseillais arrêté fin décembre, et soupçonné d'appartenir à un réseau terroriste.

 

Dans le civil, Amine L. était interne en chir’ ortho à Marseille. Mais sur Twitter, il se faisait surnommer « Al-Bistouri » et proférait régulièrement des menaces d’attentat. Interpellé fin décembre dernier en Turquie, il a été renvoyé vers la France, et se trouve actuellement en détention préventive. Une pensée pour ses collègues de La Timone, qui ont découvert par la presse les aspirations mortifères de cet interne jusqu’ici sans histoires…

 

Crédit photo : Peerayot

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Renaud Muselier se décrit lui-même comme un hyperactif : fidèle chiraquien et Sarkozy invétéré, ancien secrétaire d’État aux Affaires étrangères, il...

Des médecins, qui avaient milité pour la dissolution du Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom), lancent un appel pour entamer une action en...
Sur le vif

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.