« Al-Bistouri », l’interne djihadiste

Retour en image sur l'affaire de l'interne marseillais arrêté fin décembre, et soupçonné d'appartenir à un réseau terroriste.

 

Dans le civil, Amine L. était interne en chir’ ortho à Marseille. Mais sur Twitter, il se faisait surnommer « Al-Bistouri » et proférait régulièrement des menaces d’attentat. Interpellé fin décembre dernier en Turquie, il a été renvoyé vers la France, et se trouve actuellement en détention préventive. Une pensée pour ses collègues de La Timone, qui ont découvert par la presse les aspirations mortifères de cet interne jusqu’ici sans histoires…

 

Crédit photo : Peerayot

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Dans un hôpital du Texas, des soignants qui ne souhaitent pas se faire vacciner ont été suspendus.

L’ONG a révélé que la Bretagne est la première région émettrice d’ammoniac. La cause ? Une concentration particulièrement importante d’élevages...

Presse auscultée. Ce lundi 14 juin, une perquisition sans lien avec les polémiques a eu lieu dans les bureaux de l’IHU de Marseille. Une information...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.