Agnès Buzyn travaille sur les rémunérations à l’hôpital et... fustige les médecins grévistes !

Agnès Buzyn a annoncé ce dimanche 14 octobre qu’elle avait engagé un travail sur les rémunérations des professions médicales à l'hôpital. Tout en s’en prenant aux médecins qui prévoient de faire grève. Les accusant de « méconnaissance du système » ou de faux raisonnements.

Prise de conscience sincère ? Tentative d’apaisement ? Parole en l’air ? Difficile de savoir ce qu'il se cache derrière l'annonce d'Agnès Buzyn qui aurait demandé à ses équipes d'ouvrir le dossier des rémunérations à l'hôpital.
 
Ce dimanche 14 octobre, sur le plateau du Grand Rendez-Vous "Europe 1/Cnews/les Echos", la Ministre de la Santé a indiqué qu’elle était « en train de travailler sur les spécificités » des salaires en milieu hospitalier, rapporte Europe 1. Et d’ajouter : « Il y a un vrai sujet sur les rémunérations, il faut tenir compte de la [rémunération] directe, mais aussi indirecte, comme les gardes. (…) Un travail doit s'engager. J'ai demandé à mes équipes d'ouvrir ce dossier, notamment pour les débuts de carrière, que ce soit des médecins ou des infirmiers, parce que c'est vraiment trop difficile aujourd'hui ».

Rendre l’hôpital attractif

Les deuxièmes parties de carrière ont également été abordées par Agnès Buzyn qui chercherait à « donner de l'espoir et des perceptives à un certain nombre de professions paramédicales, comme les infirmières, et les aides-soignants » pour « rendre de nouveau l’hôpital attractif ».
 
Enfin, la ministre de Santé a sans doute été échaudée par la mobilisation actuelle des médecins qui ont rejoint le collectif Inter-Hôpitaux. Lors de sa première assemblée générale, le collectif a en effet préconisé la mise en œuvre des deux mesures urgentes suivantes : suspension des réunions administratives et arrêt du codage T2A. Et annoncé une grande manifestation qui réunira tous les personnels hospitaliers le 14 novembre à Paris.
 
Elle a donc décidé de s’en prendre directement aux médecins qui prévoient de faire grève en déclarant sur le plateau d'"Europe 1/Cnews/les Echos" : « Je suis sidérée, d'abord de leur méconnaissance du système, du nombre d'informations fausses dont ils disposent et sur lesquelles ils basent leurs raisonnements et à quel point leurs solutions sont des solutions de court terme qui ne régleront pas le problème ».

"Rentrez dans le rang !"

 Les médecins n’ont pas tardé à réagir sur la Twittosphère. Le Dr Gérald Kierzek a ironisé sur les déclarations de la ministre : « La ministre est sidérée par les médecins: "méconnaissance du système", "informations et raisonnements faux", "solutions de court terme qui ne régleront pas le problème" ! Appréciez et surtout rentrez dans le rang ! »

Quant au chirurgien plasticien Laurent Lantieri, il se dit « sidéré par tant de mépris et prétention ! ».

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

La maltraitance vue par les médecins
Et parfois, ils souffrent eux aussi

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.