Vol de masques : une activité juteuse dans l’air du temps ?

Le vol de masques, mais aussi de solutions hydro-alcooliques, se multiplie dans les hôpitaux depuis quelques jours. En France et à l’étranger.

« Où sont les masques, avec leurs gestes pleins de charme ? Ou sont les masques, les masques, les masques, les masques ? » Tel pourrait être le nouveau tube des Français, mais aussi des médecins libéraux qui réclament à cor et à cri des masques FFP2 depuis plusieurs semaines. Des masques, qui, non seulement, tardent à arriver, mais sont également volés dans les hôpitaux. Ce n’est donc plus seulement une épidémie de Covid-19, c’est une épidémie de vols de masques !!!

 
Cette pratique semble en effet être dans l’air de ce temps maussade. Puisque le pillage de masques, mais aussi de solutions hydro-alcooliques, s’est multiplié dans les hôpitaux ces derniers jours. Au moins 8 300 masques et 1 200 flacons de solutions hydro-alcooliques ont été dérobés dans des hôpitaux publics à Paris et 2 000 masques chirurgicaux ont été volés à l'hôpital de la Conception à Marseille.

Contactée par WUD, l’AP-HP confirme « le vol de cartons de masques dans plusieurs de ses hôpitaux ». Un recensement serait en cours dans tous ses établissements. À ce stade, on dénombre dans le détail 8 300 masques volés (FFP2 et chirurgicaux) et 1 200 flacons de solutions hydro-alcooliques.
 
« Il y a eu notamment un vol de 2000 masques (FFP2 et masques chirurgicaux) à Bichat entre ce WE et lundi », précise l’AP-HP qui a déposé une plainte lundi 2 mars. Et d’ajouter que « des plaintes seront déposées systématiquement » et que « la mise à l’abri des stocks a été renforcée et des consignes repassées dans tous les sites ».
 
Par ailleurs, le stock de masques aurait également été volé à Paul Brousse, selon le Dr Christophe Trivalle :

À l'hôpital de la Conception à Marseille, où 2 000 masques chirurgicaux ont été dérobés, « une vingtaine de boîtes (de 50 masques) aurait disparu » ce week-end, tandis « 20 boîtes de (50) masques chirurgicaux » ont été volées ce mardi, selon La Provence. L’AP-HM aurait diligenté une enquête interne pour retrouver les auteurs des faits.
 
À Nice, tous les masques d'un hôpital ont été volés par des visiteurs mais aussi par le personnel, fin février. Selon le Pr Charles Hugo-Marquette, chef de service en pneumologie au CHU de Nice, c’était vent de panique à l’hôpital, rapporte Nice-Matin. « Le comportement des gens devient irrationnel, aberrant ! Il n’y a plus aucun masque au bloc opératoire de l’hôpital Pasteur 1, ils ont tous été volés ! »
 
Et d’ajouter que certains visiteurs du service « font main basse sur les masques rangés dans les penderies situées devant les chambres d’isolement de patients affectés par des bactéries multirésistantes et donc extrêmement vulnérables ».

Pour répondre à la pénurie de masques, le gouvernement annonce la commande de 200 millions de masques FFP2 auprès de 4 fabricants français. Or, « même en faisant tourner les usines 24 h/24, elles ne pourraient livrer que 35 millions d'unités par mois. D'où une menace de réquisition des usines », met en garde le Dr Jean-Jacques Fraslin.

Mais rassurez-vous, cette pratique est loin d’être l’apanage de la France. D’autres pays sont également touchés par le vol en série de masques. À l’image de l’Allemagne où près de 1.200 masques ont disparu dans un hôpital de Sulingen, en Basse-Saxe. Ils étaient emballés dans des boîtes stockées dans un local près d’une salle d’opération, selon le site belge sudinfo.be .
 

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

La vie trépidante des poubelles de la Pitié
Marisol Touraine fait une piqûre de rappel

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.