Un carabin sur quatre n'exercera pas la médecine

Le Conseil national de l’ordre des médecins (Cnom) assure que près de 25 % des étudiants en médecine ne pratiquent pas l’art d’Hippocrate après leurs études. Un sur quatre ? Mais c’est énorme ! What’s up Doc a voulu en savoir plus sur ces médecins évaporés.

C’est un chiffre choc, de ceux que l’on n’exhibe pas sans avoir sérieusement vérifié ses sources. D’après le Cnom, entre 20 et 25 % des étudiants qui ont réussi le concours de première année n’exercent pas la médecine dix ans après. Alors que les déserts médicaux s’étendent, une telle déperdition a de quoi inquiéter. Les ordinaux tentent régulièrement d’alerter l’opinion sur le sujet, et ils l’ont encore fait en juin dernier lors de la présentation de leur Atlas 2016 de la démographie médicale.

« C’est un chiffre très préoccupant », indique le Dr Jean- Marcel Mourgues, président de la section « santé publique » du Cnom. Il estime que plusieurs facteurs peuvent contribuer à l’expliquer : abandons au cours du deuxième ou du troisième cycle, bifurcation vers l’industrie pharmaceutique ou le journalisme médical, captation par les ARS ou les assurances…

Pour lire la suite, c'est par ici ou dans le dernier What's up Doc.

Portrait de La rédaction

 

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.