Turnover, absentéisme, accident du travail : La tendance est à la hausse !

D’après les dernières données datant de 2018 de l’ATIH, ces trois phénomènes subiraient une légère, mais constante, augmentation dans les centres hospitaliers français !

Absentéisme, turnover, accidents du travail… C’est l’heure du bilan de santé ! Le 15 février dernier, l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) a publié les résultats de son analyse des bilans sociaux des établissements publics de santé. « Ce rapport restitue les caractéristiques 2018 des ressources humaines élaborées à partir des données transmises à l’ATIH par les établissements publics de santé dans le cadre de l’enquête Bilan Social », rappelle l’ATIH pour toute cérémonie d’ouverture.
 
Un turnover en augmentation
 
Premier enseignement de l’étude ? Le turnover subit une poussée de croissance entre 2017 et 2018. « Le taux de rotation du personnel augmente globalement de +2,0 points pour le personnel médical », souligne le rapport qui rappelle que le taux de rotation du PM édition 2018 s’établit à 29,6 %. Une augmentation qui ne répond pourtant pas de la tendance globale. « Pour le personnel médical, il est stable dans les CHU, augmente dans les moyens et grands CH et baisse fortement dans les petits CH (-5,0 points en moyenne) », indique le rapport.
 
L’absentéisme, moins marqué dans les grands CH 
 
Autre information de l’étude : l’absentéisme des praticiens médicaux croît doucement mais aussi sûrement ! « Le taux d’absentéisme du personnel médical augmente légèrement entre 2017 et 2018, soit +0,2 point », indique ATIH. En 2018, ce dernier culminait à 3,8 % avec des disparités très variées entre les établissements. « Pour 80% des établissements, il se situe entre 1,4% et 6,1%. Il est plus variable dans les petits CH que dans les autres catégories », écrit l’organisme. À noter que les grands CH semblent relativement plus épargnés que les autres par l’absence de ses équipes (3,5 % en moyenne).
 
Les accidents du travail en hausse 
 
Une des causes de cette augmentation est peut-être la multiplication des accidents du travail ayant entraîné un arrêt. « Pour les établissements présents les deux années, le taux de fréquence moyen des accidents avec arrêts de travail augmente de 5,2% entre 2017 et 2018 », indique ATIH. Et de préciser : « Le taux de fréquence des accidents avec arrêt de travail est de 25 accidents par million d’heures travaillées. Il est plus élevé au sein des petits CH (soit 39 accidents par million d’heures travaillées) que dans les autres catégories d’établissements ». Les causes les plus fréquemment recensées en 2018 sont la manutention de malades, la chute de plain-pied ou encore le contact avec un malade agité.
 
Et il n'y pas que ces trois phénomènes qui sont augmentation. Le taux de la vacance statutaire des PH, lui aussi, s'envole ces dernières années. Des tendances inquiétantes qui pèsent un peu plus sur les équipes hospitalières... Cela, en plus de la crise sanitaire ! 

 

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

De meilleures conditions de travail, des recrutements et une revalorisation salariale. Ce mardi 15 juin, les soignants ont répondu présents à l'appel...

La pédopsychiatrie publique va mal. Un constat partagé par les nombreux professionnels du secteur chaque année de moins en moins nombreux. En cause...

Quel est l’impact carbone de votre établissement ? Si vous vous êtes déjà posé cette question, vous vous demandez sûrement comment faire pour la...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.