Roulette russe : pour attirer les touristes, Zanzibar fait le choix de la vie d’avant

Se lever de table sans dire « mince, mon masque ». Être à table au restaurant, tout simplement. A Zanzibar, les touristes font l’expérience de la vie d’avant. Pas de tests, pas de quarantaine et à la clé, une flambée de l’épidémie.

Les hôtels affichent complets et refusent même des réservations. A Zanzibar en Tanzanie, le pari est celui de l’économie et non des mesures sanitaires.

Et l’économie du pays mise en grande partie sur le tourisme. De fait sur place, les vacanciers peuvent tout oublier : pas de masque, pas de distanciation sociale à respecter, pas de tests à présenter ni de quarantaine à respecte à l’arrivée. Même les festivals sont permis. A croire que le virus ne frappe pas l’archipel. Et pourtant.

A l’instar de Dubaï ou encore du Mexique qui accueillent de nombreux touristes, le pays connait actuellement une flambée épidémique. Le vice-président est notamment décédé de la Covid.  

Selon les informations du média suisse RTS, les hôpitaux seraient désormais saturés et les décès en augmentation. Pourtant, depuis le mois d'avril, difficile d'ignorer le silence du gouvernement qui ne déclare plus les cas de Covid. La question désormais est plutôt de savoir à quel moment la réalité va rattraper cette bulle spatio-temporelle, et si cette-dernière va éclater au détriment de la population locale. 

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Ceci n'est pas un blague. Lors de la réunion des donateurs républicains en Floride, l'ex-président américain a tenté d'expliquer à son auditoire que...

Pour la première fois, un scientifique chinois admet que le vaccin chinois aurait une efficacité limitée.

Après avoir érigé la vaccination en Saint Graal, le Chili fait face à une nouvelle vague de contaminations. Une actualité qui nous rappelle que la...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.