Podcast : à Kourou, des postes d’assistants à la fois autonomes et formateurs...

C’est au centre hospitalier de Kourou en Guyane que nous retrouvons le Dr Matthieu Durand où des postes d’assistants sont à pourvoir à partir de novembre prochain. Pour ce second numéro de Jobdoc, il a rencontré le Pr Ravery, urologue, et le Dr Laborde, gynécologue, en pleine campagne de recrutement.

Il est à 14H30 à Kourou. Le Dr Matthieu Durand, chirurgien urologue, s’apprête à rencontrer deux médecins métropolitains qui ont choisi de travailler en Guyane. L’un y exerce depuis quelques mois seulement, avec la ferme volonté de contribuer à l’évolution de l’urologie sur le territoire. L’autre s’est installé il y a 13 ans à Kourou, une petite ville d’un peu plus de 25 000 habitants au nord du département. Dans cet hôpital qui donne l’apparence d’avoir été construit récemment, tant il est bien entretenu, l’accueil et l’accompagnement des internes et assistants y sont particulièrement conviviaux.
 

Du matériel de dernière génération

Le Pr Ravery fait partie de ces médecins qui ont fait le choix d’exercer en Guyane. Il a quitté l’hôpital Bichat – Claude-Bernard à Paris (AP-HP) avec un objectif clair : développer l’urologie dans le département. Le Dr Matthieu l’a retrouvé au Centre hospitalier de Kourou (CHK) où il accueille d’ores et déjà des internes et prochainement des assistants spécialistes à temps partagé à partir de novembre. Et pour améliorer l’offre de soins au CHK, le Pr Ravery s’est assuré que le service soit équipé d’appareils médicaux modernes et de haute technologie. Une façon pour lui de proposer aux futurs assistants une formation et un exercice médical de qualité.

 

Se former à différentes chirurgies

Pour sa part, le Dr Laborde, gynécologue, propose un poste d’assistant en chirurgie gynécologique avec une dimension (très) polyvalente dans de multiples autres spécialités chirurgicales. Selon lui, ce contrat fera le bonheur des médecins désireux de développer leurs compétences de manière sûre et rapide. Président de la CME (commission médicale d’établissement), il souhaite déléguer au post-internat sélectionné un maximum de tâches, tout en lui assurant un encadrement dans une démarche de séniorisation. Pour intégrer le processus de recrutement, il suffit de s’inscrire sur la page « Cap Guyane » du média en ligne « What’s up Doc ». Pour le Dr Durand qui s’est entretenu avec le chirurgien, c’est une certitude : il s’agit d’une opportunité à ne surtout pas rater !

 

Portrait de WUD
Par WUD

Vous aimerez aussi

Journaliste depuis 1990, Jean-Marie Godard a vécu en immersion durant an au cœur des urgences. Avec le désir d’aborder les SAU à travers le prisme du...
Ce chirurgien, qui encourt une peine de prison avec sursis de 24 mois, nie les faits. 
La croissance des dépenses des actes et consultations externes (ACE) à l’hôpital est beaucoup plus rapide que celle des consultations comparables de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.