Pénurie de corticoïdes : l’ANSM se veut rassurante

Face à la pénurie récurrente de corticoïdes, oraux ou injectables, le Pr Francis Berenbaum a lancé une pétition sur change.org afin de mobiliser la ministre de la Santé sur le sujet. L’ANSM tente de rassurer.

« Les corticoïdes sont des médicaments indispensables pour traiter un grand nombre de maladies inflammatoires, certaines mortelles sans ce traitement », rappelle le Pr Francis Berenbaum, chef de service service de rhumatologue à l’hôpital Saint-Antoine (AP-HP). Inquiet de la pénurie récurrente de prednisone et de prednisolone notamment, il alerte le ministère de la Santé dans une pétition sur change.org.
 
L’Agence nationale de sécurité du médicament reconnaît des « tensions d’approvisionnement ces dernières semaines », mais « au vu des dernières informations transmises par les fabricants pour l’année 2019, le risque de pénurie est écarté », estime-t-elle dans un communiqué paru le 24 mai. Elle affirme avoir convoqué les fabricants le 9 mai pour leur sommer de prendre les mesures nécessaires afin d’assurer l’approvisionnement en 2019.
 
Un retour à la normale « dans les pharmacies d’officine ou hospitalières est attendu d’ici la fin du mois de juin 2019 ». L’ANSM signale donc qu’il n’est plus nécessaire de restreindre l’utilisation de corticoïdes par voie orale. C’est en revanche plus compliqué pour les produits par voie injectable, notamment le Celestene, indisponible « depuis fin février 2019 ». « L’ANSM a demandé au fabricant de mettre en place des mesures immédiates afin d’assurer la fabrication de Diprostene et la disponibilité par voie d’importation ».
 
Les industriels se justifient en évoquant des « retards pris dans la production des spécialités ». Il se murmure qu’il s’agirait plutôt d’une pénurie plus ou moins organisée, les laboratoires tentant de faire pression car leurs marges sur ces produits ne leur paraîtraient pas suffisantes…
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Au Sanfi, médecins de santé publique, sociologues et économistes débattent de la question de l’expertise médicale dans les décisions de politique de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.